Projet « Artère du Santerre » amorcé

GRTgaz projette la  construction d'une nouvelle canalisation de transport de gaz naturel en région Picardie.  Ce projet, nommé « Artère du Santerre », est en cours d’étude depuis le 18 septembre. Lancement des travaux prévu au 1er semestre 2015.

Le projet « Artère du Santerre » a pour objectif de renforcer les capacités de transport de gaz naturel entre la Picardie et le Nord de la France, par le doublement partiel de la canalisation existante, construite en 1996 entre le stockage souterrain de Gournay-sur-Aronde (60) et Arleux-en Gohelle (62).

Il permettra ainsi de sécuriser l’alimentation en gaz des territoires concernés, notamment en période hivernale quand le réseau actuel est fortement sollicité.

Les premiers travaux d’enfouissement de cette nouvelle canalisation débuteront au 2ème trimestre 2016. Des travaux rapides puisque la mise en service est prévue la même année. Le coût total des travaux est estimé à 53 millions d’euros HT.

Une concertation avec les partenaires institutionnels et les riverains.

GRTgaz a préparé un projet de construction se voulant en accord avec l’activité humaine locale, la biodiversité et la sécurisation de l’ouvrage.

Les chambres d’agriculture de la Somme et de l’Oise ont notamment été concertées afin d’étudier la sensibilité agronomique des territoires concernés par les travaux, en grande partie des terres agricoles.

Le tracé a été présenté à l'ensemble des riverains du futur gazoduc lors de trois réunions publiques organisées début avril 2013. Des adaptations ont été apportées au tracé par la suite afin de tenir compte des spécificités signalées.

L’enquête publique lancée le 18 septembre dernier se clôturera le 21 octobre 2014 et permettra de recueillir les avis de riverains avant la possible validation du projet par la préfecture. Au total 29 communes sont concernées par le projet, dont 23 seront traversées par l’Artère du Santerre.

La canalisation de 33km de long, traversera la Somme.

La canalisation projetée située entre les communes de Ressons-sur-Matz (60) (limitrophe de Gournay-sur-Aronde) et Chilly (80) aura une longueur d’environ 33 km. Elle sera composée de tubes en acier soudés bout à bout d’environ 0,9 m de diamètre et sera enterrée à au moins 1 mètre de profondeur.

A l’intérieur de la canalisation, la pression maximum du gaz naturel sera de 68 bar, sachant que la pression usuelle du réseau de transport français s’échelonne de 40 à 85 bar environ.

La canalisation sera équipée de dispositifs d’interruption de transit appelés “poste de sectionnement” et postes de « demi-coupure » :

* Un poste de sectionnement à Grivillers (80)

* Un poste de demi-coupure à Ressons sur Matz (60) et à Chilly (80).

Ces postes permettront d’effectuer la maintenance et d’assurer la sécurité de l’ouvrage en interrompant la circulation du gaz si nécessaire puis en décomprimant un tronçon de canalisation.

Les travaux de ces postes sont prévus au 1er semestre 2015.