Le Hub sort de terre

Le 28 mai dernier était posée la première pierre du Hub, à Amiens. Un bâtiment dédié à la recherche sur le stockage électrochimique de l’énergie où chercheurs et industriels entendent fabriquer la batterie de demain…

C’est sur le Pôle Sciences de l’Université de Picardie Jules Verne que prendra place le Hub. Conçu avec une approche environnementale forte par le cabinet d’architectes Nickl & Partner, le futur bâtiment s’étendra sur 5 500 m² répartis sur 4 niveaux.

Le Hub mettra à disposition des équipes de recherche des équipements de pointe : microscopes électroniques à balayage et à transmission, appareils de diffraction des rayons X) et surtout de plateformes de pré-transfert. Il s’agira d’une véritable plate-forme d’échanges scientifiques. 

- 2010, le professeur Tarascon est missionné par le gouvernement pour bâtir un projet de structuration de la recherche en France dans le domaine du stockage électrochimique de l’énergie. 

- Juin 2011, Lancement du Réseau sur le Stockage Electrochimique de l’Energie (RS2E).

- Octobre 2013, présentation du projet « le Hub » et de la maquette du futur bâtiment.

- Mai 2015, pose de la 1ère pierre du Hub, sur le Pôle Sciences de l’UPJV.

- Janvier 2016, livraison du bâtiment.

Mutualisation des compétences

Dès 2016, le réseau RS2E prendra place dans ces locaux. Ce réseau, fondé en 2011 par le Professeur Tarascon, fédère 13 industriels, 17 laboratoires CNRS/Universités et 3 établissements publics (CEA, INERIS et IFPEN) avec le but d'accélérer le transfert entre recherche et industrie. 

Le réseau RS2E s'appuie sur des équipements de pré-transfert reçus mi-2014 permettant de tester avec un standard industriel ("cellules 18650") les découvertes fondamentales sur les systèmes d'aujourd'hui (Li-ion, supercondensateurs) et de demain (Na-ion, Li-S, Li-air, batteries organiques, etc.). Ces équipements sont actuellement installés dans les locaux devenus exigus du LRCS et prendront une nouvelle dimension avec le futur bâtiment (salle sèche).

Font partie du club des industriels du RS2E, les entreprises suivantes : Airbus Group, Alsthom, Aurock, E4V, EasyLi, Freemens, Groupe EDF, Renault, Saft, Solvay, Solvionic, Total, Zodiac Aerospace.

D’un coût global de 22 M€, le bâtiment est financé à hauteur de plus de 15 M€ par la Région, de 4,18M€ par le Département et de 2,5M€ par l’Etat, le terrain ayant été cédé par Amiens Métropole.

À terme, 150 personnes travailleront sur le site.