L'accident industriel en test grandeur nature

Pour prévenir les risques d’un accident industriel, rien de tel que de s’entraîner en conditions réelles. Une simulation a eu lieu à l’usine Brenntag sur l’Espace industriel Nord, le 27 mars.

Le 27 mars, une catastrophe... pour de faux.

La simulation d'un accident industriel sur le site Seveso de Brenntag Picardie, distributeur de produits chimiques sur l'Espace industriel Nord d'Amiens, a permis de concrétiser le plan particulier d'intervention (PPI). Piloté par la Préfecture, il définit les conditions d'intervention en cas d'accident sur zone couverte par le PPI.

Le scénario simulait une fuite d'acide avec une victime dans l'enceinte et quatre autres sur l'espace public, des passants ayant inhalé les vapeurs.

L'exercice a mobilisé plus de 150 personnes (pompiers, gendarmes, policiers nationaux et municipaux…), lesquelles pour l'essentiel étaient prévenues de la date de l'exercice, mais n'avaient aucune idée de l'heure. L'alerte PPI a été déclenchée à 14 h 41.

S’entraîner et s’améliorer

À l'issue des trois heures d'intervention, l'exercice a permis de constater que l'activité du site classé Seveso n'avait guère évolué depuis trois ans - date de la dernière mise à jour du PPI - et que la procédure d'intervention était par conséquent « au point ».

Un bémol : « La communication entre les sites, qui est à parfaire », explique Jean-Philippe Chollois, responsable HSE pour Brenntag.

L'Espace industriel Nord compte six sites classés Seveso.

La CCI était chargée, dans le cadre de cet exercice, de prévenir toutes les entreprises de l'EIN de l'organisation de la simulation et de limiter les impacts économiques.

Un questionnaire de retour d'expérience a été transmis à toutes les entreprises, il permettra de faire progresser les procédures.

Crédit photo : Préfecture de la Somme