La SIP, Société Immobilière Picarde, fête ses 25 ans

De nombreux projets continuent de voir le jour avec la construction de nouveaux logements à Amiens et dans l’Oise, ainsi que la poursuite des réhabilitations dans tout le département. L'impact économique de la SIP n'a jamais été aussi important.


« Toujours être au cœur de l’économie locale »

Fany Ruin, Présidente de la CCI Amiens-Picardie et Présidente de la SIP revient sur l’importance de la SIP et ses missions.

E80 : La SIP joue-t-elle un rôle dans le développement économique de notre territoire ?

Fany Ruin : En 25 ans, la SIP a su imposer son image de bailleur incontournable sur son territoire qui s’étend sur l’Oise désormais. Le passage à l’an 2000 a vu l’augmentation de ses antennes de proximité et permanences, pour être au plus proche des préoccupations de ses locataires. De nombreux projets voient le jour avec la construction de nouveaux logements à Amiens et dans l’Oise, ainsi que la poursuite des réhabilitations. Oui, la SIP se positionne comme un acteur économique important sur la métropole.

E80 : Que fait la SIP pour assurer la maintenance et faire baisser la vacance  de son patrimoine ?

Fany Ruin : La SIP consacre un budget important à la maintenance de son parc. Ce sont 2 700 logements qui bénéficieront en 2019 de travaux d’entretien, autant que les années précédentes. Le taux de la vacance commerciale était quant à lui de 0,76 % en 2018. Le taux de vacance totale, compte tenu des logements mobilisés pour la vente HLM, la démolition ou la réhabilitation, est de 2,6 % contre 4,4 % en moyenne en région et 4 % en France. Ces programmes de réhabilitations conséquents permettent de louer plus rapidement et ainsi de lutter contre la vacance malgré des coûts de remise en état toujours plus importants. En construisant et en réhabilitant, la SIP participe également à l’économie, on estime à 100 M€ par an depuis 2016, sa contribution à l’économie locale auprès de fournisseurs, prestataires de services, banques, etc. Ses investissements immobiliers font travailler les savoir-faire locaux, puisque 99 % des marchés alloués en 2018 l’ont été auprès d’entreprises de la Somme. En chiffres, 88 entreprises retenues aux appels d’offres sont samariennes et 358 entreprises picardes sont prestataires de la SIP.

E80 : La SIP ce n'est pas que du logement social ?

Fany Ruin : En avril 2017, la SIP a créé son antenne, Habitat solution, qui regroupe un panel de produits diversifiés comme la location de logements non conventionnés destinés aux personnes qui ne peuvent prétendre à un logement social, l’accession sociale à la propriété, la vente HLM, la location de locaux commerciaux et la gestion de l’habitat dédié aux seniors, étudiants, sans domicile fixe... Cette antenne permet de proposer un véritable parcours résidentiel aux locataires.

Incontournable avec 11 700 logements

En 2019, la SIP a 11700 logements et fête ses 25 ans. La quête de sens anime ses équipes depuis un quart de siècle.

Présente sur plus de 80 communes, la SIP est une S.A. d’HLM généraliste de l’habitat assurant une mission d’intérêt général : loger les personnes à revenus modestes. En 25 ans, le parc de la SIP s’est étendu de plus de 4 000 logements et plus de 6 000 logements ont été réhabilités. Avec la présence de plusieurs antennes sur le territoire, deux à Amiens, une à Abbeville et une à Corbie, ainsi que cinq permanences à Péronne, Montdidier, Flixecourt, Poix-de-Picardie et Doullens, et le déploiement de plus de 30 chargés de clientèle, la SIP continue à rester proches des préoccupations des locataires.

Aujourd’hui, la SIP dispose d'un patrimoine attractif de plus de 11 700 logements, constitué d’immeubles collectifs et de maisons individuelles.

2018 : année exceptionnelle

Avec 452 livraisons et 355 réhabilitations, 2018 a été une année importante. En effet la SIP a réalisé 1 478 attributions en 2018 contre 1 340 en 2017. Cette augmentation s’explique notamment par les 452 nouveaux logements, répartis sur 15 nouvelles résidences. La SIP répond ainsi à la demande de logement social qui s’établit à 13 490 demandes actives au 31 décembre 2018, dont environ 8 000 sur Amiens métropole.

« Nous accentuons également nos démarches de « Bien Vivre Ensemble » pour créer ou recréer du lien social. Notre rôle, c’est aussi donner du sens à la proximité. Echanger avec les voisins, partager des moments conviviaux, soutenir les actions des locataires et aider les associations », souligne Alain Herreng, Directeur Général de la SIP. « L'enjeu pour nous est de toujours progresser pour le bien de tous. Notre action vise donc à rester le bailleur de référence sur le département de la Somme et au-delà̀ encore très longtemps », conclut le directeur.


Un opérateur complet qui innove

De toute son histoire, la SIP n’a jamais livré autant de logements neufs en une année, soit 452 livraisons dont 397 sur Amiens Métropole, à comparer avec 158 en 2017. Elle a également réhabilité 355 logements. Zoom sur la politique d'investissements de la SIP.

La SIP est reconnue comme le bailleur incontournable de son territoire de prédilection, la Somme, et depuis peu dans l’Oise. La SIP conçoit et construit une typologie variée de logements. Individuels, collectifs, du type 1 au type 5, en ville ou à la campagne, elle y intègre des opérations adaptées aux personnes à mobilité réduite, incluant également des locaux commerciaux.

« Parmi nos investissements figure également la livraison de la plus grosse opération de toute notre histoire avec 196 logements sur la résidence rue Jean Moulin à Amiens, dont 111 logements étudiants. A noter également la mise en service de deux résidences intergénérationnelles à Salouël et à Amiens (Rue Jean Moulin) avec la mise à disposition d’activités sur site dans des espaces dédiés avec véhicule en location partagée et jardins potagers », rappelle Alain Herreng, Directeur Général de la SIP, qui courant décembre livrait sa première opération sur le département de l’Oise à Pontpoint avec 18 logements.

Les travaux de maintenance représentent quant à eux un montant de 22,9 millions d’euros.


Enjeux environnementaux et label qualité

De par ses activités, la SIP est également au cœur des enjeux écologiques du territoire. La SIP a retenu quatre axes principaux dans son approche environnementale : la réduction des dépenses énergétiques, les économies d’eau, la propreté des chantiers et l’innovation. Autre fait marquant, l'obtention en juin 2018 du label Quali HLM pour une période de trois ans. Aujourd’hui, grâce à ce label métier de l’Union Sociale pour l’Habitat, la SIP décline la qualité de service comme un enjeu majeur de ses actions envers les parties prenantes et notamment les locataires.

« L’obtention du label exige que la SIP s’inscrive dans une démarche d’amélioration constante, le but étant la satisfaction des locataires, conclut-il. C’est donc un challenge de tous les jours qui va conduire à mettre en place les outils menant à des résultats positifs dans tout ce qui se rapporte au bien-être ou à l’amélioration du cadre de vie des locataires. »



Social et qualitatif

« Une qualité qui change la vie », tel est le slogan qu'arbore la SIP. Un crédo loin d'être galvaudé. La SIP loge les populations à revenus modestes. Une offre diversifiée d’habitat qui permet d’offrir une mixité sociale équilibrée. Elle est ainsi au service des territoires, des collectivités locales et des entreprises.


La SIP répond aux défis du logement social, pour offrir un toit à chacun des habitants de la Somme. Elle obéit à des règles strictes en matière d’attribution des logements. Chaque logement libre est soumis à une commission qui statue sur son attribution. La société met en œuvre une politique d’attribution responsable et transparente qui doit permettre d’assurer le droit au logement et la mixité sociale dans le patrimoine.

« La SIP a mis en place un dispositif permettant de détecter et de suivre les locataires fragilisés. La philosophie d’intervention est d’aller au-devant des situations et de tenter d’analyser les causes, au-delà du symptôme que peut constituer l’impayé. Notre service gestion sociale a pour mission d’informer les locataires et de les orienter lorsqu’ils rencontrent une difficulté financière, sociale ou encore familiale. Il étudie chaque situation délicate ou inquiétante pour envisager des solutions personnalisées, en mobilisant les partenaires sociaux, associatifs et publics », assure Nicolas Gaspard, directeur clientèle de la SIP.

Des conditions d’attribution transparente

L’attribution d’un logement à un ou plusieurs candidats relève de la Commission d’Attribution de Logement et de l’examen de l’occupation des logements (CALeol). Elle est la seule instance à pouvoir valider les dossiers des personnes présélectionnées pour une location.

La Commission est composée de membres désignés par le Conseil d’Administration de la Société, de représentant des locataires et du Maire de la Commune concernée par le logement à attribuer. Elle se réunit toutes les deux semaines pour attribuer les logements libres et statue en fonction des critères d’urgence, de nécessité, d’ancienneté et porte une attention particulière aux ressources du ménage par rapport au loyer, à la composition familiale et au type de logement proposé.

Le travail de la commission s'attache à favoriser la mixité sociale dans le peuplement du patrimoine. Toutes les catégories socio-professionnelles et compositions familiales (ménages présentant des ressources inférieures aux plafonds de ressources) sont ainsi représentées dans les attributaires.

La SIP a décidé, avec la création d’un poste spécifique de conseillère en économie sociale et familiale, de placer l’accompagnement social de ses locataires au cœur de son action. Avec plus de 1 300 nouveaux ménages chaque année, la diminution du temps de vacance revêt un enjeu particulier pour la SIP comme pour tous les acteurs du logement social.

SIP
13 place d’Aguesseau - BP 511
80005 Amiens cedex 1
Tél. 03 22 80 40 40
Pour trouver l’antenne la plus proche de chez vous ou vous inscrire :
www.sipimmo.com