La FDE80 construit un bâtiment à énergie positive à Amiens

La Fédération départementale d’énergie de la Somme construit son nouveau bâtiment sur le Pôle Jules-Verne. Ce bâtiment innovant sera labellisé BEPOS (Bâtiment à Energie POSitive) et s’inscrira dans une problématique d’optimisation et d’autonomie énergétique. En effet, le nouveau siège de la FDE80 produira plus d’énergie qu’il n’en consommera…

Fédération départementale d'énergie de la Somme FDE80

C’est au numéro 2 de la rue du capitaine Nemo à Boves, sur le pôle Jules-Verne qu’est situé le nouveau siège de la Fédération départementale d’énergie de la Somme (FDE). Un immeuble à énergie positive… « En tant que regroupement de communes chargé de gérer l’électricité, l’éclairage et le gaz, nous devons maîtriser nos propres consommations et bien conseiller nos adhérents », indique Allain Waller, directeur général.

Conçu par l’architecte Emmanuel Patrizio du Bureau 112, le cube en béton orienté nord-sud, est habillé de zinc, la façade côté soleil est en bois. « Il donne une touche chaleureuse, qu’on retrouve à l’intérieur. » Le patio central est éclairé par un puits de lumière sur trois niveaux. Tout est fait pour limiter la facture d’énergie : les fenêtres de toit s’ouvrent pour rafraîchir l’espace la nuit en été, la ventilation double flux se complète d’une cogénération gaz pour un apport de chauffage et d’électricité en hiver, la terrasse est couverte de panneaux photovoltaïques. « L’excédent de production repart sur le réseau de ville. » L’implantation au bord de la parcelle laisse la place pour deux immeubles identiques dans le futur. 

Les abords sont plantés d’essences locales, les eaux de pluie récupérées, une borne permet de recharger les voitures électriques. L’éclairage extérieur à base de leds se module avec précision pour limiter la lumière au temps de présence et aux zones utiles à la circulation. 

Par ailleurs, des apprentis-ingénieurs en génie électrique de l’ESIEE analyseront une batterie de capteurs contrôlant les consommations : « on testera ici les solutions efficaces à proposer aux communes. »

A terme, ce bâtiment fournira plus d’énergie qu’il ne lui en sera nécessaire pour son fonctionnement.

Autant d’éléments qui contribuent à faire entrer ce bâtiment dans la catégorie des très rares BEPOS. (une labellisation dont le bâtiment Le Volnay, siège d’Eiffage Construction et Immobilier Picardie, situé Vallée des Vignes, a également fait l’objet).

La CCI vous propose des locaux d’activité éco-responsables

La CCI Amiens-Picardie a inauguré en janvier 2015 la tranche 2 de l’Eco-village Jules Verne. Des locaux d’activité éco-responsables bénéficiant d’un niveau de performance thermique très important et d’une grande luminosité : 4 cellules de 500 m² environ situées en bordure de l’autoroute A29 et de la rocade Est d’Amiens. Pour plus d’information : CCI Amiens-Picardie – Service Développement 03 22 82 21 92.

Le Label BEPOS

Un bâtiment à énergie positive (aussi appelé BEPOS) est un bâtiment qui produit plus d’énergie (électricité, chaleur) qu'il n’en consomme pour son fonctionnement.

Le BEPOS reprend les grands principes des bâtiments passifs, en y ajoutant des éléments de production d'énergie :

- Isolation thermique renforcée, fenêtres de grande qualité,

- Suppression des ponts thermiques et isolation par l'extérieur,

- Excellente étanchéité à l’air,

- Forte limitation des déperditions thermiques par renouvellement d'air via une ventilation double flux avec récupération de chaleur sur air vicié,

- Captation optimale de l’énergie solaire de manière passive,

- Protections solaires et dispositifs de rafraîchissement passifs,

- Limitation des consommations d’énergie des appareils ménagers,

- Équipement en moyens de captage ou production d'énergie (capteur photovoltaïque, capteur solaire thermique, aérogénérateur, pompe à chaleur sur nappe, freecooling par plancher rayonnant, rafraîchissement adiabatique, sondes géothermiques verticales, etc.),

- Récupération et utilisation optimales des eaux pluviales,

- Épuration naturelle par lagunage.

L'énergie excédentaire peut être fournie aux bâtiments voisins, mais est généralement injectée sur des réseaux électriques ou de chaleur, privés ou publics.

Le Hub d’Amiens travaille aussi à l’autonomie énergétique

Au-delà du secteur du bâtiment, la problématique de l’autonomie et du stockage de l’énergie est au cœur de la recherche en Picardie. Amiens est ainsi devenue la capitale de la batterie au lithium-air, et ne s’arrête pas en si bon chemin puisque 2016 verra l’ouverture d’une plateforme nationale de recherche sur le stockage de l’énergie. 

Le Hub aura une vocation de plate-forme d’échanges scientifiques mais aussi de formation et de valorisation dans le domaine du stockage électrochimique de l’énergie. Il sera le quartier général du Réseau sur le stockage électrochimique de l’énergie (RS2E) qui regroupe 15 laboratoires de recherche, 11 industriels et 3 établissements publics. Les premiers à investir les lieux seront les 80 chercheurs du LRCS. L’un des objectifs du HUB est de faciliter le transfert de technologie à destination des entreprises.