L’hôtellerie amiénoise attire visiteurs et investisseurs

Depuis la loi de développement et de modernisation des services touristiques, un nouveau classement des établissements hôteliers est entré en vigueur en juillet 2012. Cette mise à jour permet une lecture plus claire de l’offre - de 1 à 5 étoiles - et garantit plus de qualité.

De nombreux travaux de rénovation et de modernisation ont conduit à une montée en gamme de l’hôtellerie. En 2012, à Amiens Métropole, plus de 1 300 chambres étaient commercialisables, un chiffre en hausse de 9 % par rapport à 2008. En termes de classement, elles se répartissent comme suit : 16 % en 1 étoile, 15 % en 2 étoiles, 39 % en 3 étoiles, 15 % en 4 étoiles et 14 % non classés. L’offre 4 étoiles représente deux hôtels ouverts en 2012 dans le centre-ville.

En 2012, la fréquentation est à la hausse (+0,9 %) grâce à la clientèle d’affaires et notamment grâce à l’accueil du Congrès national des sapeurs-pompiers à Amiens.
Entre 2008 et 2011 à Amiens, le taux d’occupation a augmenté de 2 % ainsi que le nombre de nuitées (+18 %). Des chiffres qui séduisent les investisseurs, nombreux à convoiter la métropole.

Des hôtels aux petits soins

Rue de Noyon à Amiens, à quelques pas de la gare routière, le Grand Hôtel de l’Univers (3 étoiles) propose 40 chambres, toutes différentes, à une clientèle d'affaires qui « représente 2/3 de notre activité », indiquent Joëlle et Jean-Pierre Marteau, gérants de l'établissement affiliés à la coopérative Best Western, première chaîne d’hôtellerie indépendante. Leur profil ? International ! « Nous nous faisons les ambassadeurs de la ville et de la région auprès d'une clientèle cosmopolite. C’est d’ailleurs un travail mené de concert avec le club hôtelier qui fait bien avancer les choses, car la conjoncture nous oblige à rester vigilants et à valoriser davantage notre territoire pour attirer les investisseurs.

« Le travail mené de concert avec le club hôtelier  fait bien avancer les choses »
Jean-Pierre Marteau, gérant du Grand Hôtel de l'Univers

À proximité immédiate de la zone industrielle Nord, l'hôtel-restaurant Kyriad (3 étoiles)  accueille une clientèle d'affaires, qui représente les 2/3 de l'occupation des 46 chambres. « Nous recevons beaucoup d'hommes d'affaires français, mais aussi des Allemands et des Hollandais » précise la directrice, Françoise Gressier.

francoise_gressier com des images francoise_gressier

Nous sommes sollicités pour l'accueil de réunions, de formations, de séminaires. La proximité avec les entreprises de la zone industrielle est un atout. Nous avons deux salles de réunions de 40 m2 chacune, équipées et aménageables à la demande. Le restaurant est ouvert en semaine, ce qui permet d'organiser des journées complètes sur place. » Wi-fi gratuit, plateaux-repas si besoin après le service du soir, informations touristiques... pour satisfaire leurs clients, les 9 membres de l'équipe de l'hôtel misent sur le service et l'accueil.