L’émergence du Pôle santé au sud d’Amiens


L’émergence du pôle santé au sud Amiens se confirme. Après la première étape liée au nouveau CHU et au transfert de la fac de médecine, le volet « économique » s’enclenche désormais.

Vision et coordination d’un nouveau quartier

Amiens Aménagement est l’aménageur de ce pôle. Son regard visionnaire sur tout le quartier Intercampus qui s’étend sur près de 80 hectares, à proximité du campus universitaire et du nouveau Centre Hospitalier Régional Universitaire regroupé, est fondé sur une très grande offre de services avec la santé au coeur.

Sur Intercampus, ce sont près de 1 900 logements qui devraient être construits d’ici 2026 au cœur de parcs et de jardins d’agrément ou cultivés.

Intercampus prend la forme d’un éventail venant épouser les formes urbaines et le paysage attenant. Au cœur, commerces (7 000 m²), activités, bureaux (60 000 m²) et pôle de services feront de l’opération plus qu’un lieu d’habitat, un véritable quartier qui doit entrer en synergie avec les activités des quartiers avoisinants du CHU et de l’Université de Picardie Jules Verne qui regroupe le pôle Santé (médecine, pharmacie) sur le Campus.

Vont bientôt s’ajouter une résidence pour seniors non médicalisée portée par le groupe Domitys et un hôtel pour patients de 120 chambres, ouverts à tous.

« De quoi faire progresser la médecine ambulatoire. Tout comme le tourisme d’affaires se développe dans notre ville, il est important de faire fonctionner l’économie de la santé et de penser à la relation aux patients », explique Jean-Christian Cornette, directeur général d’Amiens Aménagement.

La présence du BHNS, Bus à Haut Niveau de Service, est tout autant un atout dans ce quartier favorable au développement de la silver économie.

« Il est évident que, de plus en plus, ceux qui auront besoin de services médicaux vont se rapprocher de ceux-ci. A nous de préparer tout cela et de sécuriser leurs parcours de vie », ajoute-t-il.

Un urbanisme réfléchi

L’hôpital a généré Intercampus, que les équipes d’Amiens Aménagement ont souhaité ouvert sur la nature avec de l’espace et de la hauteur, comme une thérapie douce.

« Comme un mouvement majeur dans une ville qui offre un service de santé énorme à ses habitants, conclut Jean-Christian Cornette. C’est aussi cela notre métier d’aménageur.»

La CCI Amiens-Picardie partage la vision de ce projet.

« Nous sommes fortement impliqués dans sa réussite, explique Fany Ruin. En cohérence avec les autres acteurs, nous agissons concrètement là où nous pouvons apporter une expertise et une agilité. La future pépinière Biol@b est une des preuves de notre réactivité. »