Je n’ai pas encore recruté mon apprenti, comment la CCI peut m’aider ?

Il n’est pas trop tard pour souscrire un contrat en alternance. La CCI Amiens-Picardie relaie au niveau local des dispositifs nationaux d’information, de conseil et de mise en relation, entre les entreprises et les candidats potentiels. Mais d’autres services sont possibles. Revue de détail.


Les différentes facettes d’un point A

Le point A, comme apprentissage, qui est décliné à la CCI, permet d’abord aux entreprises de détecter les besoins. Ensuite, il faut être en mesure de faire le lien entre le besoin exprimé sur le poste de travail (ou l’emploi demandé) et la formation adaptée (ainsi que le niveau et les centres de formation qui proposent le cursus en alternance). Bien entendu on va rechercher, dans un premier temps, les centres de formation les plus proches, pour des aspects pratiques. Le cercle s’élargira, si cette spécialité n’est pas enseignée à proximité.


Un service gratuit : la diffusion des offres

L’intervention et l’accompagnement ne s’arrête pas là, puisqu’il est proposé aux entreprises de les aider pour la rédaction de l’offre et sa transmission aux acteurs de l’emploi et de la formation.

Il s’agit, dans un premier temps de renseigner le site Internet local dédié à l’apprentissage, qui fonctionne comme une bourse, avec des offres et des demandes, mais fournit aussi des conseils. Le site picard est relayé au niveau national et permet donc une visibilité très étendue.

Les services de la CCI proposent également une diffusion des offres aux partenaires : proch’emploi, Mission locale, CRIJ (Centre régional d’information jeunesse), CFA (Centres de formation d’apprentis), mais également lors de salons dédiés à l’emploi et la formation.

Et les contraintes ?

Les contrats en alternance doivent être pris très au sérieux, car ils entraînent des contraintes liées au code du travail notamment. Mais les services de la CCI sont là, en cas de besoin, pour apporter des conseils sur les aspects juridiques et administratifs.

Des mini-stages d’essai

La CCI propose enfin un dispositif, qui permet aux uns et aux autres de voir si la collaboration peut se poursuivre ensemble. Ce service est gratuit et offre la possibilité de bénéficier d’une période d’essai d’une semaine, sous forme de mini-stage. Très réactive, cette formule peut être mise en place rapidement, à travers une convention de stage tripartite, dans laquelle chacun est couvert. Depuis le début de l’année 2018, une quarantaine de conventions de ce type ont déjà été souscrites.

Plus d’informations : www.picardie-apprentissage.com

Nous contacter

Gaétane GUY

Chargée de mission apprentissage et formation
Téléphone: 
03 22 82 22 10
Mail: