Induxial s’agrandit pour abriter un savoir-faire complexe

L’équipementier aéronautique s’organise pour répondre à la demande qui croît en continu, innove et réalise des assemblages de pièces de plus en plus complexes.

Présent au salon international de l’aéronautique au Bourget du 19 au 25 juin, Induxial expose ses produits et voit ses clients : « on veut leur donner envie de nous faire confiance », précise Antoine Macret, directeur industriel, 34 ans.

Induxial travaille dans une ambiance tonique, efficace, elle va bien, elle a de l’avenir.

Créée en 2005 par quatre équipementiers à la demande d’Airbus qui voulait un seul interlocuteur, Induxial se développe vite. 

« On coordonne les appels d’offres sur les spécialités de nos quatre maisons-mères en ajoutant de nouvelles qualifications pour sortir des ensembles de plus en plus complexes, exigeant un savoir-faire rare en usinage, assemblage et logistique. » Ajoutons, en alliant travail manuel, numérique et hypertechnicité.

Une montée en puissance maîtrisée

L’objectif ? S’organiser en finesse pour produire plus.

En effet si la demande globale augmente, la cadence de chaque pièce peut varier brusquement, mais la qualité et la date de livraison restent implacables.

Diversifier la clientèle ne change rien, si Stelia, Dassault, MBDA lui font confiance, Induxial doit monter en puissance. Elle vient donc d’acheter un bâtiment de 2 500 m² sur la ZAC Potez à l’extérieur d’Albert : « le marché l’exige, notre déménagement en fin d’année rassurera les donneurs d’ordre qui veulent externaliser davantage et considèrent qu’Induxial maîtrise la situation. Alors ils nous accompagnent, nous informent bien pour nous permettre d’évoluer vite et de nous adapter à leurs besoins ».

L’atelier de grande hauteur facilitera la logistique et l’installation d’un magasin tampon.

« On doit fiabiliser la production de nos quatre spécialistes et avancer avec de nouveaux clients », car le grand voisin Stelia reste majoritaire. Heureusement sa proximité facilite le contact direct, essentiel.

Recruter et former

Le plan de développement à 5 ans implique de recruter 27 personnes et, sur la suggestion de Mario Tellier, un employé qui veut se consacrer à la formation, la PME va ouvrir dans l’atelier une zone dédiée à la transmission de savoir-faire pour affiner les connaissances des jeunes embauchés et adapter au niveau de qualification rigoureux de l’aéronautique des opérateurs en reconversion appelés à intégrer le secteur.

Pour mieux comprendre

Induxial SAS, filiale de Suma aéromécanique, Bétrancourt, SDM, Somepic (un groupe de 25 à 300 emplois).
Présidente : Aline Doyen.
Chiffre d’affaires : + 20 M€
Moyenne d’âge : 30 ans.


Induxial
64 rue Hoche à Albert
Tél. 03 22 64 00 32
www.induxial.com



(crédit photo : Cyrille Struy)