Chronopost sur le pôle Jules-Verne


Chronopost vient d’annoncer son implantation sur le pôle Jules-Verne à Glisy. L’ouverture est prévue en mars prochain. Vingt emplois directs et des dizaines indirects seront créés. 

Encore une bonne nouvelle pour l’emploi sur le pôle Jules-Verne à Glisy. En mars prochain, Chronopost va y ouvrir sa 88e agence française. Sa surface d’exploitation sera dans un premier temps de près de 4 800 m², dont un espace de bureaux de 750 m². L’agence sera dotée de 94 portes pour véhicules légers et de 15 quais de chargement/déchargement pour poids lourds. Une nouvelle activité de livraison de produits alimentaires : secs, frais et surgelés verra le jour. Une extension à 4 739 m² et 120 portes pour véhicules légers est déjà prévue.

La nouvelle agence, qui rayonnera sur tout le département de la Somme, emploiera 20 collaborateurs Chronopost : 10 en recrutements et 10 salariés en mobilité. Son ouverture va induire plusieurs dizaines d’emplois indirects. Une croissance de 7 % est attendue dès 2019 pour atteindre, dès 2025, 18 700 colis. Cette implantation va changer la vie des entreprises qui seront livrées plus tôt et qui pourront déposer leur colis à l’agence jusqu’à 19 heures.

Unis pour faciliter sa venue

La venue de Chronopost a été réalisée en partenariat entre la CCI Amiens-Picardie et Amiens Métropole : « C’est une immense satisfaction d’accueillir une nouvelle entreprise. Nous nous battons au quotidien pour cela. Cela fait partie de notre ADN », s’est félicitée Fany Ruin, présidente de la CCI Amiens-Picardie. 

« Le partenariat avec la CCI fonctionne bien, a assuré Alain Gest, président d’Amiens Métropole. Tout ce que nous voulons, c’est faciliter la vie des entreprises. Ce sont elles qui créent de l’emploi pas nous. »

Pascal Triolé, directeur industrie et achats de Chronopost, a remercié les différents acteurs pour la « qualité de l’accueil » réservé à la société.

Avec l’arrivée de Chronopost, le pôle Jules-Verne, qui conjugue tertiaire et industrie, atteint les 6 000 emplois.



Crédit photo : Chronopost et CCI Amiens-Picardie