CCI et Communautés de communes : main dans la main pour le développement du territoire

L’ancrage local de la CCI Amiens-Picardie est plus que jamais l’ADN de sa mission. L’effet positif des partenariats et les compétences que la CCI met à disposition des acteurs locaux est au coeur des dispositifs. Qu’ils traitent ensemble d’aménagement, de commercialisation de parcs d’activités, de prospections communes d’entreprises extérieures, de création et gestion de villages et pépinières d’entreprises ou encore d’études et d’accompagnement des entreprises, CCI et Communautés de communes avancent main dans la main pour le développement économique du territoire. Illustration en quelques témoignages.

« Agir concrètement, ensemble et sur chaque territoire »

La CCI se donne 2 missions : accompagner les dirigeants d’entreprise et développer le territoire, le tout en synergie avec les acteurs locaux.

La CCI agit concrètement sur tout le territoire soit en direct vers les entreprises, soit en partenariat avec les Communautés de communes.

Nous avons toutes les compétences pour cela et nous les mettons à disposition des entreprises et du territoire. Nos équipes ont une connaissance fine du tissu des PME-PMI, ainsi que des atouts et points d’amélioration de chacun des territoires. Sans oublier l’expertise historique qu’une CCI comme la nôtre a en matière d’installation d’entreprises que ce soit pour celles qui viennent de l’extérieur ou les locales qui veulent s’agrandir.

L’autre force majeure de la CCI est son rôle de médiateur, de pont entre le monde de l’entreprise et celui des acteurs institutionnels. Nous sommes le lien entre deux univers qui n’ont parfois pas le même langage.

Toute cette expertise, nous la mettons au service des collectivités. Notre volonté est d’agir en partenariat, d’avancer ensemble. Les conventions conclues avec les Communautés de communes ont permis d’engager des actions de proximité. Efficaces et souples, ces conventions de partenariat se renouvellent et se renforcent.

Cet ancrage territorial est notre ADN. Il est le garant d’un travail sur mesure et de résultats au plus près des attentes des entreprises.

René Lognon, président de la Communauté de commmunes Nièvre et Somme

« Notre travail main dans la main avec la CCI Amiens-Picardie dure déjà depuis vingt ans pour mutualiser nos moyens en matière d’ingénierie, de recherche de terrains et d’accompagnement des entreprises. Et tout en conservant la spécificité de chacun des deux protagonistes. Nos trois zones d’activités vont être à 80 % remplies grâce à ce travail de terrain. Il nous reste 60 hectares disponibles pour lesquels nous œuvrons avec la CCI à leur utilisation. Notons aussi la grande discrétion dont font preuve les équipes de la CCI sur certains dossiers qui le recommandent. En 2018, c’est notre dossier JJA Logistique sur les Hauts-Plateaux qui va décoller pour une livraison en 2020 et 200 emplois à la clé. »

Alain Gest, président d’Amiens Métropole

« Nous travaillons de concert avec la CCI notamment sur le pôle Jules-Verne. De nombreuses entreprises y sont déjà installées. Tout cela fait l’objet d’une conversation permanente entre les services de la CCI et d’Amiens Métropole. Nous donnons un avis sur des projets d’entreprises et mobilisons pour convaincre. Le meilleur exemple n’est autre que celui d’Amazon implanté sur un terrain de la CCI. J’ai également pris l’initiative de rencontrer régulièrement les chefs d’entreprise, zone par zone, avec notre partenaire consulaire. Le service Accueil-Mobilité est une réussite et la CCI est également partie prenante dans la création d’Amiens Cluster. Enfin, nous avons apporté notre soutien à notre CCI lors du projet de fusion. Soulignons les bons résultats que nous avons en commun sur le plan économique. Je ne comprendrai pas qu’il en soit autrement à l’avenir. »

Alain Babaut, président de la Communauté de communes du Val de Somme

« Cette année 2018 verra la concrétisation des efforts menés en termes de développement économique par la Communauté de communes du Val de Somme et la CCI Amiens-Picardie. Au premier trimestre, la société Résotainer s’implantera sur la zone d’activités de Villers Bretonneux. D’autres prospects ont signalé la volonté de s’installer sur cette zone de 31 ha. La reprise est bien là. De son côté, la Communauté de communes du Val de Somme assurera la maîtrise d’ouvrage de la construction d’un hôtel d’entreprises au sein du lotissement artisanal de Villers Bretonneux et adhérera au réseau pépinières de la CCI avec laquelle une convention de développement sera signée. »

Bénédicte Thiebaut, présidente de la Communauté de communes du Grand Roye

« La CCI apporte les compétences dont nous ne disposons parfois pas en interne, qu’elles soient juridiques ou techniques, et une mise en réseau nécessaire. J’apprécie également la disponibilité de nos interlocuteurs et leur capacité d’écoute face à nos besoins. Il est important pour nous de pouvoir compter sur ce vrai partenaire au quotidien. Pour avancer sur notre territoire, nous ne pouvons pas y arriver seul. Cela se traduit notamment par rapport à l’extension de notre zone d’activités de Roye et à la création de la pépinière à Montdidier. De quoi attirer les entreprises et les artisans qui veulent émerger. »

André Salomé, président de la Communauté de communes de l’Est de la Somme

« Nous avons déjà un hôtel d’entreprises qui fonctionne bien à Nesle, créé il y plus de dix ans avec la CCI. Il y a quatre ans, un diagnostic global des entreprises du territoire a été réalisé par les services consulaires. Un club entreprises a été lancé et chaque trimestre un point général est fait. Le but est de faire se rencontrer et échanger les chefs d’entreprise souvent trop isolés. Nous avons aussi les jeudis de l’entreprise à Ham qui fonctionnent très bien. L’objectif est clair : créer plus de solidarité entre les entreprises. Selon moi, le partenariat avec la CCI doit être une instance de propositions et de réflexion pour le développement économique du territoire à court, moyen et long terme. »

Philippe Cheval, président du Pays Santerre Haute-Somme

« Notre partenariat au quotidien avec la CCI Amiens-Picardie concourt à la même dynamique : œuvrer pour le développement du territoire. La CCI a vocation à s’occuper de ses ressortissants et en accueillir de nouveaux, et nous, à conforter l’existant avec les artisans, les commerçants et les industriels et voire aussi à en découvrir et aider de nouveaux. La CCI est donc un partenaire incontournable qui permet ce cercle vertueux du développement économique. Elle réfléchit et agit avec nous toujours très concrètement. »

Michel Watelain, président de la Communauté de communes du Pays du Coquelicot

« Une  coopération entre la CCI et le Pays du Coquelicot  va permettre de  renforcer l’attractivité du Pays du Coquelicot.  En effet, la réalisation du guide du nouvel arrivant « S’installer à Albert et au Pays du Coquelicot » a été possible grâce aux précieux conseils du service Accueil-Mobilité créé par la CCI Amiens-Picardie et Amiens Métropole. Cette première étape sera suivie d’autres actions coordonnées dans les mois à venir.  Le guide est téléchargeable sur www.paysducoquelicot.com. »

Laurent Somon, président de la Communauté de communes du Territoire Nord Picardie

« Nous avons beaucoup d’intérêts communs à travailler ensemble et notamment sur les différentes zones d’activités comme à Villers-Bocage, Bernaville, Flesselles ou Beauval. L’accompagnement de la CCI Amiens-Picardie pour la promotion de ces zones auprès des entreprises nous est très utile. Sans oublier l’ingénierie juridique qu’elle propose. Avec nous, la CCI participe à la revitalisation de bourgs centres via l’apport de solutions concrètes au maintien du commerce dans ces territoires ruraux. »

Pierre Boulanger, président de la Communauté de communes Avre Luce Noye

" La CCI Amiens-Picardie est pour moi un acteur important du développement économique. Je ne demande qu’à continuer à y croire. La CCI est spécialiste de toutes ces questions économiques, donc nous nous tournons vers elle pour nos projets de zones industrielles comme celle créée à Moreuil pendant les années 1990-2000 avec 1 500 emplois à la clé. Nous avons besoin de cet accompagnement technique et logistique pour le futur de notre territoire. "

Crédit Photo : Com des Images – Teddy Henin et DR