Carré Perret : première pierre riche en perspectives

La première pierre du Carré Perret vient d'être posée. Bientôt, c'est tout un quartier qui reprendra vie.

L'îlot Lamartine et ses 10 000 m² de friche dans l'hypercentre d'Amiens, ne seront bientôt plus qu'un lointain souvenir. Vendredi 17 novembre, les principaux acteurs du dossier « Carré Perret » ont posé la première pierre de ce programme immobilier diversifié et unique.

Celui-ci comprend la construction d'un hôtel trois étoiles Ibis style de 110 chambres ; une résidence pour les seniors de 95 appartements de 41 m² en moyenne ; 454 m² de bureaux gérés par la CCI ; sept logements en accession à la propriété en façade de la rue Lamartine et un parking souterrain de 72 places de stationnement réservées aux occupants du Carré Perret.

Mais surtout, il prévoit un passage traversant sous la tour Perret, qui permettra, à pied, de rejoindre la gare depuis la rue Lamartine.

Un quartier en mutation

« Dans de nombreuses villes, le quartier de la gare, c'est le quartier mal aimé. Ici, on a fait le pari de connecter le quartier Gare-La Vallée à l'hypercentre », résume Fany Ruin, Présidente de la Chambre de commerce et d'industrie Amiens-Picardie.

L'organisme consulaire, qui a transféré la propriété de l'ilot au promoteur en mai dernier, a initié dès 2010 la réflexion autour du réaménagement du site, avec la Ville et le promoteur Linkcity Grand Ouest, filiale de développement immobilier de Bouygues Bâtiment Grand Ouest.

« C'est un événement important, qui marque le début de construction du projet, après une période de préparation très longue. Imaginez le nombre de réunions et d'études qu'il aura fallu pour transformer cet ilot et ses carcasses de bâtiments en projet immobilier créant un passage sous la tour Perret. Mais ce projet restera un exemple de ce que Linkcity peut apporter à la transformation d'une ville », a réagi Arnaud Vaujour, directeur de Linkcity Grand Ouest.

La fin des travaux et la livraison de l'opération immobilière sont prévues pour la fin du premier trimestre 2019.

Crédit photo : Teddy Henin