Amiens Cluster : innover pour la ville et ses habitants


Lors de la pose de la première pierre du réseau de chaleur d’Amiens, Isabelle Kocher, directeur géneral d’ENGIE, en a profité pour rappeler son soutien à Amiens Cluster.

Le Quai de l’innovation était fin juin le théâtre de la signature d’une convention de partenariat entre Amiens Métropole, Amiens Cluster et ENGIE.

Une occasion de découvrir à travers un marketplace les innovations d’une quinzaine de startup locales mais aussi les solutions innovantes d’ENGIE.

Selon sa démarche initiée en 2014 par la création d’un Pacte pour l’Emploi et l’Innovation, Amiens Métropole souhaite favoriser les synergies pour créer un véritable écosystème d’innovation technologique, mais aussi social et culturel.

L’association Amiens Cluster créée en avril dernier (par la CCI Amiens-Picardie, l’UPJV, le CHU Amiens Picardie et Amiens/Amiens Métropole) est quant a elle chargée du développement des projets innovants et structurants qui permettront de renforcer l’attractivité du territoire.

Le soutien de partenaires tels qu’ENGIE permettra à Amiens cluster d’avoir toutes les clés en main pour initier cette nouvelle dynamique économique et entrepreneuriale. 

« Par ce partenariat, à travers nos filiales ancrées localement et notamment ENGIE Cofely, nous nous engageons à soutenir l’animation d’Amiens Cluster et des entreprises locales par la mise à disposition d’experts et de savoir-faire, de mentorat ou encore l’organisation de manifestations thématiques », promettait Isabelle Kocher qui le matin même participait à la pose de la première pierre du réseau de chaleur à la station d’épuration d’Ambonne à Amiens et soulignait le caractère unique du mix énergétique sur lequel reposera ce réseau innovant.

Un réseau de chaleur pour les Amiénois

Le futur réseau de chaleur s’appuiera d’abord sur des énergies de récupération, grâce à la valorisation des sources d’énergies existantes non valorisées jusqu’à présent et notamment les eaux usées.

La mise en place d’une pompe à chaleur permettra de récupérer et de valoriser dans le réseau l’énergie générée par les 8,5 millions de mètres cubes d’eau épurée rejetés chaque année par la station d’épuration (STEP) d’Ambonne.

La récupération de l’énergie issue de la méthanisation, mais aussi la géothermie, le biogaz et les ressources biomasse locales complèteront le mix énergétique par la construction d’une chaufferie à haute performance (récupération d’énergie et stockage intelligent).

En 2019, les énergies renouvelables représenteront 60 % de l’approvisionnement du réseau de chaleur.

28 000 tonnes de CO2 seront évitées par an, soit l’équivalent de la circulation de 13 500 véhicules amiénois.

La Semop Amiens Energies coordonnera les travaux avec ceux du futur Bus à Haut Niveau de Service (BHNS).

Un projet à 62 millions d’euros porté par la Ville et ENGIE Cofely.

« Ce réseau sera parfaitement cohérent avec ce que j’appelle notre monde 3D, c’est-à-dire décarboné, décentralisé et digitalisé, concluait Isabelle Kocher. Le tout dans une ville hautement dynamique et résolument engagée vers l’avenir, son avenir ».

Crédit photo : Cyrille Struy