Fil d'Actualités

2017-02-13 09:00:00

Concours Acti'Femmes - Deux entreprises lauréates sur notre territoire

Les jurys du concours Acti’Femmes viennent de désigner les lauréates 2017. Parmi celles-ci, se trouvent deux dirigeantes d'entreprises de notre territoire : Emilie Rousseaux (de l'entreprise Milieo) et Camille Selesta (de l'entreprise du même nom).

Au total, huit lauréates remportent 1500 euros, une vidéo de leur activité et pourront bénéficier d’actions de communication autour de leur activité.

Elles recevront leurs prix les 8 et 9 mars prochains.

Les résultats complets :

- Catégorie Artisanat-commerce : Entreprise Sylvie Adnet - Compiègne
- Catégorie Artisanat-commerce : Entreprise Milieo - Amiens

- Catégorie Service : Entreprise Inprojet - Coye-la-Foret
- Catégorie Service : Entreprise Camille Selesta - Amiens

- Catégorie Economie Sociale et Solidaire : Centre mutualiste Pôle santé Saint-Maximin
- Catégorie Economie Sociale et Solidaire : Association Les Ambiani - Abbeville

- Catégorie Politique de la ville : Association Femmes sans frontière - Creil
- Catégorie Politique de la ville : Association Ludothèque Interlude - Abbeville

Cinquante candidates étaient en lice pour l'édition 2017 du concours Acti'Femmes.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-02-13 08:00:00

Challenge Amiens Campus

L'édition 2017 du Challenge Amiens Campus vient d'être lancée.

Ce concours est ouvert aux étudiants et jeunes diplômés issus des établissements d’enseignement supérieur d’Amiens Métropole ayant un projet de création d'activité.

Dépôt des dossiers de candidature jusqu’au 19 mars 2017.

Le concours est ouvert gratuitement aux étudiants issus des établissements d’enseignement supérieur d’Amiens Métropole en formation initiale et continue (alternance) ainsi qu’aux jeunes diplômés ayant terminé leurs études durant l’année scolaire 2015/2016.

Les étudiants peuvent candidater individuellement ou collectivement (10 maximum). Les étudiants d’un même groupe peuvent provenir de plusieurs établissements différents.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-02-09 14:00:00

Nouveau showroom pour Cimentub

Le fabricant de solutions hydrauliques sur mesure dispose désormais d'un nouveau showroom.

Il sera possible d'y découvrir la 5ème et dernière génération d’Ouvrage de Régulation de sortie de bassin Ø 1500 avec entonnement siphoïde et dégrilleur. Mais aussi la nouvelle évolution de cet ouvrage pour un ouvrage de moindre gabarit. Car de plus en plus de bassins sont intégrés aux projets paysagers, donc plus petits ou en cascades. Cimentub a donc ajusté le gabarit de ses ouvrages pour répondre à cette demande émergente.

Source et photo : Cimentub

2017-02-09 13:00:00

Chiffres clés du numérique

Les Chiffres clés du numérique dressent un panorama synthétique du numérique en France. Ils caractérisent le développement de l'économie numérique et de l'usage des TIC au niveau national comme à l’échelle européenne.

Les indicateurs essentiels portent sur :


Le développement du secteur producteur des TIC et des infrastructures :
- Secteur producteur (valeur ajoutée et emploi),
- Infrastructures,
- Commerce électronique.
 
L’usage des TIC par les particuliers, les entreprises et l’Administration :
- Utilisation des TIC par les entreprises,
- Utilisation des TIC par les particuliers,
- Utilisation des TIC par l’Administration.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-02-09 13:00:00

Emménagement du LRCS dans le Hub de l'énergie

Depuis fin décembre les travaux du Hub de l’énergie sont terminés. Les équipes du LRCS (Laboratoire de Réactivité et Chimie des Solides) quittent leur batiment historique pour s’installer dans les nouveaux locaux.

Le Hub aura un rôle de plateforme d’échange pour les industriels et les chercheurs du réseau (répartis dans 17 laboratoires et 15 entreprises françaises). De nombreux moments de collaborations sont prévus, facilités par les 6 studios permettant d’accueillir sereinement les membres du RS2E.

Situé rue Saint Leu à Amiens, à deux pas de la cathédrale, ce bâtiment de 5.500m²  a pour ambition de se positionner comme la vitrine des travaux de recherche et de transfert technologique dans le domaine du stockage électrochimique de l’énergie.

A la pointe de l’innovation, le bâtiment sera à la fois un laboratoire de recherche fondamentale, et un centre de développement pré-industriel. 

A terme, jusqu'à 150 chercheurs, ingénieurs, techniciens et étudiants pourront être accueillis et auront l’opportunité de profiter des équipements de pointe du Hub : microscopes électroniques à balayage et à transmission, appareils de diffraction des rayons X, prototypage au format 18650, upscaling, sécurité...

Des visites seront organisées, afin de faire découvrir le Hub et ses technologies (contact : olivia.beaujot@u-picardie.fr).

Source et photo : LRCS

2017-02-09 13:00:00

Votre niveau d’hygiène bientôt affiché sur internet

Clients, fournisseurs, concurrents.... Tout un chacun pourra bientôt se faire une idée du niveau d'hygiène d'un établissement en France opérant des denrées alimentaires. Qu'il s'agisse d'un abattoir, d'un atelier agroalimentaire, d'un traiteur ou d'un restaurant.

Le futur site www.alim-confiance.gouv.fr donnera accès à une carte interactive de la France permettant de rechercher tel ou tel établissement par son nom ou son adresse. Il sera également possible de filtrer les résultats par catégorie d'établissement ou de parcourir la carte.

Les éléments affichés seront :
- le nom et l'adresse de l'établissement
- la date de la dernière inspection
- le niveau d'hygiène avec 4 niveaux : « très satisfaisant », « satisfaisant », « à améliorer », « à corriger de manière urgente ».


En effet, les résultats des contrôles d'hygiène réalisés à compter du 1er mars dans la filière alimentaire seront mis en ligne à partir du 3 avril 2017. Ils seront également disponibles sur une application mobile « Alim’confiance » pour smartphones fonctionnant sous iOS, Android ou Windows Phone.

Chaque établissement sera informé au préalable du résultat du contrôle de son établissement et de sa publication. Les professionnels auront également la possibilité d’afficher les résultats du contrôle dans leur établissement pour informer le consommateur.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-02-09 13:00:00

L'ESAT d’Allaines-Albert, certifié ISO 9001, version 2015

L'ESAT (Établissement et service d’aide par le travail) d’Allaines-Albert, vient de se faire certifier ISO 9001, version 2015.

Cette certification atteste du bon fonctionnement du SMQ (Service de management de la qualité) et permet d’allier qualité de vie au travail et performance des travailleurs handicapés.

Elle reprend les démarches qualités et RSE (Responsabilité sociale des entreprises) permet d’anticiper les évolutions sociales et économiques à venir.

130 personnes sont actuellement employées en ESAT et 47 en EA (entreprise adaptée). Le SAVS (service d’accompagnement à la vie sociale) à domicile, accompagne une quarantaine de personnes à ce jour.

Un projet de construction de résidence sociale d’Albert, constituée de dix maisons devrait voir le jour sur le site des anciens abattoirs.

La construction d’un hall couvert de 400 m2 à l’ESAT d’Albert, et la participation active avec API restauration, devrait également permettre d’accueillir des travailleurs en situation de handicap avec des activités de légumerie.

2017-02-09 12:00:00

La concession Renault de Doingt-Péronne dans de nouveaux locaux

La concession Renault de Doingt-Péronne va regrouper ses activités dans l'ancien garage Peugeot en attendant la reconstruction de son site.

Un incendie a complètement ravagé la concession Renault de près de 2100m² de Doingt-Péronne dimanche 4 décembre 2016.

Pour poursuivre son activité, les différents services avaient été redistribués au sein de différents garages.

Ils vont pouvoir être de nouveau rassemblés en s'installant au sein de l'ancien garage Peugeot.

La démolition et reconstruction du site devrait permettre une réouverture d'ici 12 à 15 mois. En attendant, le personnel sera complètement réuni au sein de 1200m² et pourra de nouveau tout gérer du même endroit.

Source : First ECO

2017-02-09 12:00:00

Suma aéro-mécanique recrute

L'entreprise Suma aéro-mécanique recrute et vise les 70 ETP d'ici 2020.

L'entreprise Suma aéro-mécanique, située à Albert et spécialisée dans l'usinage (qu'elle réalise à 90% pour le secteur de l'aéronautique). La société affiche un CA de 7,9M€ en 2016 et emploie aujourd'hui 46 équivalents temps plein (ETP) et 7 apprentis. Son dirigeant, Bruno Pezeril, a recruté 2 nouvelles personnes au 1er février. Il a pour objectif d'atteindre 70 ETP d'ici 2020.

Les ateliers de l'entreprise produisent 16.000 pièces chaque mois.

Source : First ECO.

2017-02-09 12:00:00

Rendez-vous d'information sur les TMS

Les services de santé au travail et la Carsat mettent en commun leurs compétences pour accompagner les entreprises dans leur démarche de prévention des Troubles Musculo-Squelettiques.

Une série de rencontres très opérationnelles est proposée en mars et avril avec l’Asmis (80), Médisis (60), SMTVO (60), Pôle Santé Travail (59) et Cedest (59).

Au programme : témoignages, aides et  soutiens.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-02-02 11:00:00

Attention - Appels téléphoniques

La CCI a été informée par certains ressortissants qu'ils ont été contactés par une entreprise, dénommée IMS pour le compte de la CCI de la Somme.

La société IMS indiquerait avoir été mandatée par la CCI de la Somme pour vérifier les coordonnées et adresses mail des dirigeants.

La CCI n'a mandaté aucune entreprise pour cette mission.

Aucune enquête téléphonique ou opération similaire n'est actuellement en cours pour le compte de la CCI.

Nous vous invitons donc à la plus grande prudence et vous invitons à nous signaler tout appel douteux (après avoir relevé le nom et éventuellement le numéro de téléphone de l'appelant).

2017-01-30 08:00:00

Remise des prix Label Amiens 2017

Du 1er juillet au 31 décembre 2016, les commerçants du centre-ville d'Amiens pouvaient participer au concours « Label Amiens 2017 ». La remise des prix a eu lieu le 25 janvier. Voici donc les lauréats de cette 2ème édition.

Gratuit, ce concours a été créé pour valoriser les commerçants du centre-ville d’Amiens qui animent leurs vitrines et participent à renforcer l’image dynamique du commerce amiénois.

Les douze nominés ont reçu une vitrophanie « Label Amiens 2017 » qu’ils apposeront sur leur vitrine.
Parmi les lauréats, cinq ont été distingués par des prix spécifiques :
- A la dentellière,
- Carnet de Voyages, lauréat de la catégorie « Fier d’être amiénois »
- Chantal et vous,
- Couleurs décors,
- Fleuridée, lauréat de la catégorie « Nouvelle enseigne »
- Geneviève Lethu,
- La cour des grands,
- Maison Crépy,
- Muse, lauréat de la catégorie « Prix spécial du jury »
- Optique 3000, espace créateurs, lauréat de la catégorie « En lien avec l’actualité »
- Signatures,
- Wanderlust, lauréat de la catégorie « Originalité »

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-01-26 08:00:00

Fermeture du site Whirpool d’Amiens - Communiqué de Fany Ruin, Présidente de la CCI Amiens-Picardie

Unilatéralement, Whirlpool, l'un des leaders mondiaux de l'électro-ménager a décidé de fermer son site de production d'Amiens et ce malgré ses projets d'investissements annoncés en 2016.

La CCI Amiens-Picardie s'associe pleinement aux réactions émises par Brigitte Fouré, maire d'Amiens et vice-présidente de la Région Haut-de-France, Alain Gest, député de la Somme, président d'Amiens Métropole et Xavier Bertrand, président de la Région Haut-de-France.

En ce qui la concerne, la CCI Amiens-Picardie entend poursuivre sa mission pour la ré-industrialisation du territoire au travers de l'installation d'entreprises nouvelles. L'implantation d'Amazon est un des exemples concrets du déploiement de cette stratégie.

La CCI poursuivra, avec les collectivités locales, et notamment Amiens Métropole, ses efforts pour l'aménagement de foncier, la mise en œuvre de solutions d'hébergement et d'accueil pour tout type et toute taille d'entreprise. Elle continuera également ses actions de prospection et de valorisation de notre territoire.

Malgré cette terrible nouvelle, la CCI reste plus que jamais mobilisée pour le développement de ses entreprises comme dans la recherche permanente d'implantation nouvelle.

2017-01-24 15:00:00

L'INRAP emménage sur le Pôle Jules Verne

Afin de recentrer toutes ses activités en un même lieu (Direction interrégionale et centre de recherches), L'INRAP emménage sur le Pôle Jules Verne.

l’INRAP vient de prendre possession de ses nouveaux locaux de 2 488 m², comprenant bureaux et locaux spécifiques (laboratoire, salles de traitement et d’étude des mobiliers archéologiques, entrepôt …) sur une parcelle de 8 424 m² sur le Pôle Jules Verne d’AMIENS.

2017-01-24 15:00:00

People&baby ouvre une nouvelle crèche interentreprises à Amiens

Une nouvelle crèche interentreprises ouvrira en février 2017. Celle-ci sera située en plein coeur du Pôle Agricole de la Croix Rompue.

Baptisée « Pomme d’épi », cette nouvelle structure people&baby accueillera 18 enfants de 10 semaines à 6 ans, du lundi au vendredi de 7h30 à 18h30, et proposera trois formules d’accueil : régulier, occasionnel et d’urgence.

Soutenu par la Maison des Agriculteurs, la MSA et la CAF de Picardie, ainsi que la Ville d’Amiens et les entreprises du Pôle Agricole de la Croix Rompue, l’objectif de ce projet de crèche est double :
- permettre aux familles de bénéficier d’une nouvelle solution d’accueil,
- proposer aux entreprises et aux organismes professionnels agricoles du quartier de Saint-Fuscien de réserver des places en crèches pour fidéliser leurs salariés-parents.

Cette nouvelle crèche interentreprises profitera du nouveau dynamisme économique du Pôle Agricole dans le cadre de la mise en place de la région Hauts de France, avec notamment le maintien des services de la DRAAF à Amiens et les 150 salariés du Crédit Agricole, actuellement installés sur le site de Beauvais, qui rejoindront l’agence de la Croix Rompue.

A cette occasion, people&baby s’apprête à recruter, en partenariat avec la Ville d’Amiens, une équipe pluridisciplinaire de 6 professionnels 100 % qualifiée :
- une directrice,
- un EJE (éducateur de jeunes enfants),
- une auxiliaire de puériculture,
- trois encadrantes
- un agent de service.

Pour postuler :
Sophie Delberghe
07 68 04 96 59
sophie.delberghe@people-and-baby.com

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-01-24 14:00:00

La start-up Ugloo a finalisé sa levée de fonds

La start-up Ugloo, qui développe une solution de sauvegarde et d’archivage de données hors datacenter,  vient de finaliser une levée de fonds de 1,25M€.

Ugloo a procédé à un tour de table de 1,25 million d’euros. Deux investisseurs y ont participé : Picardie Investissement, à hauteur de 250 000 euros, et CapDecisif, à hauteur de 1 million d’euros. De quoi parfaire le développement de son innovation et conforter son élan commercial en France et en Europe.

Ugloo propose une solution de sauvegarde indestructible et zéro carbone. Les informations sont stockées sous forme de fragments cryptés sur des tribus collaboratives.

Christophe Laire, CEO d’Ubiquitus, explique le concept : « Face à la multiplication par dix des données attendues à cinq ans (Big Data, Objets Connectés, Fichiers Multimédias, Télémédecine, etc.), Ugloo propose une solution de sauvegarde distribuée en parallèle des datacenters réalisant du stockage centralisé. C’est une nouvelle brique technologique disruptive issue de brevets élaborés sur quinze ans de recherches universitaires, celle de l’Université de Picardie Jules Verne ».

Les atouts de cette innovation sont multiples :
- Plus de sécurité, car aucun fichier entier ne circule.
- Peu de coût d'infrastructure.
- Data 100% green.

Cette levée de fonds devrait permettre de continuer les développements déjà initiés et de pousser la commercialisation auprès des entreprises, administrations, opérateurs et OEM.

A noter : Ugloo recrute actuellement un ingénieur système.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-01-24 13:00:00

Inauguration de Force Femmes Amiens

L'association Force Femme inaugurera son antenne amiénoise le 27 février prochain.

Force Femmes est une association reconnue d’intérêt général créée en octobre 2005 qui a pour objectif d’accompagner et de soutenir les femmes de plus de 45 ans sans emploi dans leurs démarches de retour à l’emploi et de création d’entreprise.

L’association est présente dans 11 villes françaises et a accompagné plus de 20.000 femmes en 11 ans grâce à un réseau de plus de 700 bénévoles.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-01-24 10:00:00

Expérimentation concernant l'âge d'entrée en contrat d'apprentissage

Une expérimentation concernant l'âge limite d'entrée en apprentissage est menée entre janvier 2017 et décembre 2019. Elle repousse à 30 ans l'âge limite d'entrée en contrat d'apprentissage. La région Hauts-de-France est concernée par cette expérimentation.

Le contrat d'apprentissage permet de dispenser une formation professionnelle à un jeune. Cette formation est dispensée pour partie en entreprise et pour partie en Centre de Formation des Apprentis.
L'âge d'entrée en contrat d'apprentissage est limitée à 25 ans. Une expérimentation concernant cet âge limite est menée entre janvier 2017 et décembre 2019. Elle repousse à 30 ans l'âge limite d'entrée en contrat d'apprentissage. Cette expérimentation est mise en oeuvre dans plusieurs régions :

- Bourgogne-Franche-Comté,
- Bretagne,
- Centre-Val de Loire,
- Grand Est,
- Hauts-de-France,
- Nouvelle-Aquitaine,
- Pays de la Loire.

2017-01-24 09:00:00

Modification du dispositif de suramortissement pour l’investissement

Le dispositif de suramortissement mis en place en avril 2015 a vu ses modalités modifiées par la loi de finances 2017.

Le dispositif de suramortissement est une mesure exceptionnelle visant à encourager l’investissement productif privé des entreprises en leur permettant de pratiquer un suramortissement de 40%.

Initialement applicable jusqu’au 14 avril 2016, la déduction exceptionnelle en faveur de l’investissement productif a été reconduite pour un an, jusqu’au 14 avril 2017.

La loi de finances rectificative pour 2016 vient ajouter une disposition particulière visant à assouplir l’appréciation de la date d’éligibilité en prenant en compte les contraintes spécifiques de délais de fabrication de certains biens : si une commande assortie d’un acompte de 10% du montant total de la commande est intervenue d’ici le 14 avril 2017, l’acquisition du bien peut intervenir dans un délai de 24 mois à compter de la commande.

Toutes les entreprises sont concernées par cette mesure et peuvent en bénéficier, sans distinction de secteur ou de taille, à la seule condition qu’elles soient soumises à l’impôt sur les bénéfices selon un régime réel d’imposition (impôt sur le revenu et impôt sur les sociétés).

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-01-24 09:00:00

Appel à projets - Développement des lieux de vie collectifs

La Carsat Nord-Picardie lance un nouvel appel à projets pour l’année 2017. L’objectif de cet appel à projets est de poursuivre le soutien au développement des lieux de vie collectifs.

Sont concernés les projets :
- portant sur la construction, l’aménagement ou l’équipement de lieux dédiés à l’amélioration de la vie sociale et la prévention de la perte d’autonomie à destination des personnes retraitées,
- visant à favoriser les modes d’accueil intermédiaires entre l’habitat individuel et l’hébergement collectif en institution, par la création de différentes formes de logements individuels regroupés, tels que les domiciles services, les béguinages, les appartements d’accueil…
- soutenant le développement d’un cadre de vie de qualité au sein des établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPA), notamment en participant aux actions visant à amplifier la rénovation des logements-foyers.

Les aides financières de la Carsat Nord-Picardie concerneront :
- les dépenses d’investissement pour la construction,
- la rénovation ou l’équipement mobilier de ces différentes formes de lieux de vie collectifs.

Elles pourront être attribuées quel que soit le statut juridique du demandeur, public ou privé, à caractère commercial ou non.

L’appel à projets sera instruit en 2 phases.

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au :
- Vendredi 10 mars 2017 pour la 1ère phase,
- Vendredi 14 juillet 2017 pour la 2ème phase.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-01-24 09:00:00

Aide à l'embauche pour les PME est prolongée

L'aide à l'embauche d'un salarié pour les entreprises de moins de 250 salariés, créée initialement pour toute embauche ayant lieu entre le 18 janvier et le 31 décembre 2016, est prolongée de 6 mois soit jusqu'au 30 juin 2017. Le montant de l'aide est égal à 4 000 € maximum pour un même salarié.

L'aide à l'embauche pour les entreprises de moins de 250 salariés, instituée par le décret 2016-40 du 25 janvier 2016, devait prendre fin le 31 décembre 2016.

Elle est prolongée de 6 mois par le décret n° 2016-1952 du 28 décembre 2016. Toute embauche, jusqu'au 30 juin 2017, d'un salarié remplissant les critères requis ouvre droit à l'aide de 4 000 €.

L'aide est versée en 4 tranches de 500 € pendant 2 ans maximum, à l'échéance de chaque trimestre d'exécution du contrat de travail. Elle est proratisée si le salarié travaille à temps partiel.

Pour en savoir plus : cliquez ici

2017-01-24 09:00:00

La société picarde Jamart SA fusionne avec l'entreprise mosellane France Industrie

La société picarde Jamart SA fusionne avec l'entreprise mosellane France Industrie pour créer le groupe Jamart Location Modulaire.

La société Jamart SA (dont le siège est installé à Estrées-Deniécourt) oeuvre dans la location et la vente de constructions modulaires, permettant de solutionner des besoins temporaires ou définitifs en matière de bureaux, locaux sociaux, notamment des bases vies pour les chantiers de bâtiment, salles de classe pour l’enseignement, ateliers industriels.

Dès 2011, elle a étoffé sa présence sur le Nord-Est de la France en rachetant l'entreprise mosellane France Industrie, spécialisée dans le même domaine d'activité.

Alors implantée à Florange (57), celle-ci a déménagé depuis à Gandrange (57), où elle possède un atelier de 1.000m² et un parc d'1,5ha.

Après plusieurs années de collaboration et d'évolution, les deux entités ont décidé de fusionner et de créer le groupe Jamart Location Modulaire.

Totalisant 32 salariés, celui-ci possède à ce jour trois implantations : à Estrées-Deniécourt, Gandrange et Montmirail (51).

2017-01-24 09:00:00

Portrait sectoriel : la fabrication de peintures, vernis, encres et colles

Avec plus de 3 300 emplois au sein de 40 établissements, la région Hauts-de-France est leader en France dans l’industrie de la peinture, des vernis, encres et mastics. Retrouvez toutes les données et les entreprises du secteur dans ce portrait sectoriel.

La région Hauts-de-France représente un quart des emplois de ce secteur en France. A noter : 70% des emplois de la région sont situés en Picardie.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-01-09 14:00:00

L'usine Pentair d'Ham devient Picardie Valves Industries

L'usine Pentair d'Ham, dont la reprise par Altifort (Coupru, 02) est effective depuis le 1er janvier 2017, devrait prendre le nom de Picardie Valves Industries.

Il y aura désormais entre 105 et 110 salariés, une vingtaine de personnes partant en pré-retraite.

L'activité industrielle ne devrait pas changer mais une bascule est à faire notamment au niveau informatique et administratif.

Source : First ECO

2017-01-09 14:00:00

Bachelor ESC Amiens - Renouvellement du visa pour 3 ans

Le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche a renouvelé le visa du Bachelor de l’ESC Amiens  jusqu’en 2020.

Déjà renouvelé pour une période de deux années en 2014, le visa du Bachelor de l’ESC Amiens (ex ISAM) bénéficie désormais d’une durée de trois années suite à la présentation de son dossier le 13 octobre 2016 devant la commission d’évaluation des formations des établissements d’enseignement supérieur techniques privés et consulaires.

Le visa permet à une école de commerce d’octroyer un diplôme officiel de niveau bac +3 à l’identique d’une licence 3 d’université ainsi qu’un niveau II inscrit au Répertoire National de la Certification Professionnelle (RNCP).

Il existe 29 Bachelors visés en France en 2016.

Portes ouvertes de l'ESC Amiens :
- 14 janvier,
- 4 février,
- 11 mars.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-01-09 13:00:00

En avant vers le numérique ! Guide pratique pour les restaurateurs

La DGE et l’UMIH, ont publié un guide pratique destiné aux dirigeants de restaurants qui souhaitent s’approprier le numérique.

Comment préserver sa réputation ? Comment tirer profit des guides et plateformes de réservation en ligne ?

Ce guide  s’adresse aux dirigeants de restaurants, qui pensent que le numérique peut aider leur entreprise à conquérir de nouveaux marchés, à mieux mobiliser ses salariés, à faire face aux changements de l’environnement ou de comportements des clients, mais qui n’ont pas encore sauté le pas ou qui veulent consolider leurs démarches.

Il est construit grâce aux nombreux témoignages des restaurateurs et a pour objectif de donner les conseils des plus communs aux plus subtils, et de s'adapter au niveau d’appropriation des nouvelles technologies de chacun.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-01-09 13:00:00

Interdiction des sacs en plastique

Depuis le 1er janvier 2017, l'interdiction des sacs en plastique très fins à usage unique s'applique à tous les rayons.

Depuis juillet 2016, les sacs en plastique d'une épaisseur inférieure à 50 microns, gratuits ou payants, sont interdits aux caisses.

Désormais, tous les autres emballages disponibles en rayons (fruits et légumes, par exemple) sont interdits ainsi que les emballages plastique utilisés pour l'envoi de la presse et de la publicité (sous blister).

Sont autorisés les sacs biodégradables et compostables. La teneur en matière biosourcée autorisée des sacs compostables doit augmenter de façon progressive :
- 30 % en janvier 2017,
- 40 % en janvier 2018,
- 50 % en janvier 2020,
- 60 % en janvier 2025.

Un commerçant en infraction encourt jusqu'à 2 ans d'emprisonnement et 100 000 € d'amende.

En 2020, ce sera au tour de la vaisselle jetable en plastique (gobelets, verres et assiettes jetables) d'être interdite, sauf si elle est compostable en compostage domestique et constituée de matières biosourcées.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-01-09 13:00:00

L'accès au répertoire des entreprises Sirene est désormais gratuit

La plus grande base de données sur l'état civil des entreprises françaises est maintenant accessible à tous, sans frais. Sirene (pour « système informatique pour le répertoire des entreprises et des établissements ») est devenu gratuit au 1er janvier 2017 pour toute personne publique ou privée.

Géré par l'Insee, Sirene enregistre toutes les entreprises et leurs établissements, quelle que soit leur forme juridique ou leur secteur d'activité, en métropole, dans les départements d'Outre-mer et à Saint-Pierre-et-Miquelon.

Les entreprises étrangères qui ont une représentation ou une activité en France y sont également répertoriées. De nombreuses informations sont ainsi récoltées et actualisées en permanence : numéros Siren (identifiant de la personne physique ou morale) et Siret (identifiant de chaque établissement), adresse, effectif, date de création, code d'activité.

Sirene permet d'accéder aux 9 millions d'entreprises et 10 millions d'établissements actifs du territoire.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2017-01-09 09:00:00

Plats cuisinés, produits laitiers - Etiquetage de l'origine de la viande et du lait

Plats préparés, pâtés, yaourts, beurre, fromages, bouteilles de lait... Depuis le 1er janvier 2017, les distributeurs de l'agro-alimentaire sont dans l'obligation d'indiquer l'origine du lait mais aussi de la viande dans les aliments transformés.

Néanmoins, les stocks de produits dont les étiquettes ne mentionnent pas l'origine des viandes ou du lait peuvent être écoulés jusqu'au 31 mars 2017.

Mise en place à titre expérimental par un décret du 19 août 2016, cette mesure concerne les produits préemballés vendus en France contenant au moins 8 % de viande ou 50 % de lait.

L'étiquetage indique :
- le pays de naissance, d'élevage et d'abattage des animaux pour la viande,
- le pays de collecte, de conditionnement et de transformation pour le lait.

Lorsque l'ensemble de ces opérations se sont déroulées dans le même pays, la mention de l'origine peut apparaître sous la forme « Origine : (nom du pays concerné) ».

Ces mentions doivent figurer :
- soit dans la liste des ingrédients, immédiatement après le nom de l'ingrédient concerné,
- soit dans une note au bas de cette liste.

Ce dispositif est prévu, dans un premier temps, jusqu'au 31 décembre 2018.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-12-22 11:00:00

Le groupe Talan se développe

Présent à Amiens, le groupe Talan recrutera 600 personnes en France en 2017.

EXL groupe Talan, acteur européen de référence dans l’accompagnement de la transformation agile, prévoit de recruter plus de 900 collaborateurs en 2017, dont 600 en France.

La société recherche notamment des profils d'ingénieur étude et développement, de consultant sénior maîtrise d'ouvrage, de consultant AMOA ou encore d'IT Developer.

Source : First ECO

2016-12-22 11:00:00

Des projets à venir pour la coopérative NORIAP

Au cours de son assemblée générale, la coopérative picarde Noriap a fait part de projets passés et à venir.

La coopérative Noriap, située à  Boves et dont la zone d'activités comprend la Somme, l'Oise et la Seine-Maritime, a annoncé, au cours de son assemblée générale, la signature, le 6 décembre 2016, du rachat de deux bases Mansart, concessionnaire Massey-Ferguson, à Monchy-Humières (60) et à Villers-Cotterêts (02).

Celles-ci sont regroupées au sein de la nouvelle société Somat.

Noriap prévoit d'ouvrir trois autres bases en Picardie avec un autre tractoriste, au 1er avril 2017.

La coopérative diversifie son champ d'action avec cette nouvelle activité.

Par ailleurs, elle a annoncé la création d'une station d'expérimentation en production végétale, en partenariat avec un agriculteur de Quevauvillers.

La coopérative se dote également de sa propre marque Noriap, ACE, Agriculture Compétitivité Environnementale.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-12-22 10:00:00

Des créateurs d'entreprises picards de plus en plus diplômés et expérimentés

L'INSEE vient de publier une étude sur les créateurs d'entreprise de Picardie. Des créateurs de plus en plus diplômés et expérimentés...

De 2002 à 2014, les créations d'entreprises (hors auto-entrepreneurs) en Picardie se sont davantage orientées vers les activités de services à la population.

Côté profil des créateurs, c'est la formation qui a le plus évolué : en 2014, 37 % des créateurs ont un diplôme de l'enseignement supérieur et 40 % un diplôme de l'enseignement professionnel du secondaire, respectivement sept et trois points de plus qu'en 2002. La préséance des diplômés de l'enseignement professionnel sur l'enseignement supérieur est une particularité persistante de la région.

L'augmentation du niveau de formation et de l'expérience des créateurs de 2002 à 2014 a bénéficié à l'ensemble des territoires picards. En 2014, la répartition géographique des créateurs d'entreprises selon leur niveau de qualification est plus homogène.

Au sommaire :
- L'augmentation du niveau de formation et de l'expérience des créateurs de 2002 à 2014 a bénéficié à l'ensemble des territoires picards
- La construction, premier secteur de la création en Picardie devant le commerce
- Des créateurs plus diplômés qu'en 2002
- Des créateurs davantage expérimentés et plus fréquemment proches de l'emploi
- Les jeunes créateurs sont plus fréquents dans les centres urbains

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-12-21 08:00:00

Semaine de l’industrie 2017 : labellisez vos événements jusqu’au 6 mars 2017

Événement national et annuel, la Semaine de l’industrie est l’occasion pour les entreprises industrielles des Hauts-de-France de présenter au grand public leurs activités et les métiers liés à l’industrie. La 7ème édition se déroulera du 20 au 26 mars 2017 sur le thème de "l’industrie aussi, c’est écologique !".

Avec 245 événements et 11 000 participants, l’édition 2016 en Hauts-de-France a été un succès, notamment auprès des jeunes et des demandeurs d’emploi, pour un secteur qui recrute.

Les organismes (entreprises, organisations professionnelles, associations, établissements de formation...) qui souhaitent participer sont invités à labelliser leurs événements dès le 1er décembre 2016 (jusqu’au 6 mars 2017) sur le site dédié : www.semaine-industrie.gouv.fr

Pour être labellisé, le projet proposé doit :
- être organisés en France entre début mars et début avril 2017 -plus particulièrement entre le 20 et le 26 mars 2017
- être liés au secteur de l’industrie
- être ouverts au grand public (tout particulièrement les jeunes et les demandeurs d’emploi)
- proposer un accès gratuit.

2016-12-21 08:00:00

Mémento du tourisme 2016

La DGE (Direction Générale des Entreprises) vient de publier un mémento du tourisme pour l'année 2016. Chiffres, analyses et tendances.

Au sommaire :
- Le tourisme dans le monde
- Le poids économique du tourisme en France
- L'offre d'hébergement
- La fréquentation des hébergements
- Les délpacements touristiques des Français
- Le tourisme international en France
- Les sites touristiques en France

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-12-21 08:00:00

Infographie - Les jeunes et la création d'entreprises

L'AFE (Agence France Entrepreneur) consacre une infographie à la création d'entreprise chez la jeune génération. Génération Y, Digital native... Comment voient-ils l'entrepreneuriat ?

- 52 % des jeunes affirment qu'être chef d'entreprise est le choix de carrière le plus intéressant et 32 % souhaitent créer une entreprise un jour.

- 1/3 des jeunes de 18 à 30 ans veulent créer une entreprise.

- Le nombre de créations d'entreprise portées par des jeunes de moins de 30 ans est en forte croissance depuis 12 ans et ces derniers représentent aujourd'hui 24 % des créateurs d'entreprise.

- De nombreux programmes entrepreneuriaux ont été mis en place dans l'enseignement supérieur et secondaire ; un quart des créateurs de moins de 30 ans déclare en avoir suivi un.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-12-15 14:00:00

Les chiffres clés de la région Hauts-de-France – édition 2017

La CCI Hauts-de-France publie les chiffres clés relatifs à notre région. Au programme : territoire, population, économie, entreprises, emploi, international, industrie, agriculture, agro-alimentaire, commerce, commerce de gros, services, BTP, transports, hôtellerie, restauration, tourisme, formation et recherche.

Avec 1,4 million de salariés, la région concentre 8% des emplois en France d’après les nouveaux chiffres clés publiés par la CCI de région. L’industrie est le 1er secteur employeur avec plus de 274 000 emplois, soit près de 20% des effectifs salariés. 2ème secteur employeur, les services aux entreprises comptent 248 000 salariés.

La région concentre plus de 299 300 établissements dont 70% dans les secteurs résidentiels (les services, le commerce et la construction). Signe de notre positionnement comme hub logistique européen, le transport/logistique emploie à lui seul 93 800 salariés, soit 9,5% des effectifs nationaux.

Pour consulter les chiffres clés de la région Hauts-de-France : cliquer ici

2016-12-15 13:00:00

Guide pratique santé et sécurité au travail

Le réseau des CCI vient d'éditer un guide dédié à la santé et la sécurité au travail. Ce guide, consultable en ligne, se veut avant tout pratique.

Au sommaire :
- les principes généraux de la prévention
- L'évaluation des risques professionnels
- L'information et la formation des travailleurs
- Les risques liés aux substances chimiques
- Les risques liés à l'aménagement des locaux
- les risques liés aux facteurs humains
- Les risques liés aux activités
- Les contrôles et responsabilités de l'employeur
- Les services de santé au travail
- La pénibilité au travail
- Les aides finanicères
- La responsabilité sociétale des entreprises (RSE)

A noter : La CCI  peut  vous  conseiller  et  vous accompagner dans la mise en place de vos actions en matière de santé et de sécurité au travail.

Pour consulter le guide santé et sécurité au travail : cliquer ici

2016-12-06 15:00:00

Salariés du BTP : mise en place progressive de la carte d'identification professionnelle

Le calendrier de mise en place de la carte professionnelle du BTP a été annoncé par le ministère du Travail le 25 novembre.

La carte d'identification professionnelle des salariés du BTP sera testée à partir du 5 décembre par une quinzaine d'entreprises, avant un déploiement progressif à partir de février-mars 2017. Ce nouveau dispositif facilite les contrôles des inspecteurs du travail et la lutte contre la fraude au travail détaché.

Obligatoire pour tous les salariés du BTP, y compris les travailleurs détachés, la carte comportera :
- une photo,
- des informations sur la personne (nom, prénom, sexe),
- des informations sur l'entreprise,
- des informations sur le chantier.

Elle sera valide pendant la durée du contrat de travail et du détachement (et pendant 5 ans pour les intérimaires).

La gestion de cette carte sera confiée à l'Union des caisses de France (UCF) à laquelle les entreprises devront verser 10,80 € par carte pour couvrir les frais de gestion.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-12-06 10:00:00

Attention : démarchage peu scrupuleux

Démarchage peu scrupuleux et pratiques douteuses se multiplient en matière d'accessibilité. La CCI vous invite donc à la plus grande prudence.


Certaines entreprises se présentant comme des organismes officiels, des administrations ou l'Ad'Ap recourent actuellement à un démarchage agressif, voir même harcèlent téléphoniquement les commerçants.

Ces sociétés prennent contact par téléphone ou par mail, en se présentant avec une ambiguïté qui peut laisser penser qu'elles représentent un service de l'État. Leur discours alarmiste évoque les sanctions encourues en cas d'Ad'AP non déposé ou d'attestation d'accessibilité non faite (des amendes pouvant aller jusqu'à 45 000€). Leur but est de vendre une prestation payante.

Pour rappel, les services de l'État (Préfecture, Mairie, CCI) n'effectuent aucun démarchage téléphonique auprès des propriétaires d'établissements recevant du public. Et aucune entreprise n'a été missionnée pour réaliser ce type de démarchage.

De plus, les ERP  n’ont en aucun cas obligation de souscrire à cette prestation payante.

Redoublez donc de  vigilance !

Ne donnez pas suite à  ces appels téléphoniques, mails ou courriers. Ne prenez aucun accord. Ne signez rien, et surtout ne réglez rien.

A noter : Si vous souhaitez vous mettre en règle en matière d'accessibilité, vous pouvez le faire en déposant un dossier auprès de votre mairie.


La CCI peut vous conseiller :
Florence MASSOT
Juriste - CCI Amiens-Picardie
Tel 03 22 82 22 45
florence.massot@amiens-picardie.cci.fr

2016-12-05 09:00:00

Prix de l'Agrobiobase 2017

Le Pôle IAR, avec le soutien de l'Association Chimie Du Végétal, lance l'édition 2017 du Prix de l'Agrobiobase.

A qui s'adresse ce Prix ?
A toute entreprise ayant mis au point un produit biosourcé innovant publié sur le site de l'Agrobiobase.

Les produits biosourcés seront évalués selon 3 critères :
- leur caractère innovant,
- leur pourcentage d'origine végétale,
- leur impact environnemental et socio-économique.

Le Prix de l'Agrobiobase 2017 sera remis à l'issue du Congrès international Plant Based Summit (25-26 avril 2017 ; Lille, France).

Pour cette édition 2017, le lauréat remportera une enveloppe de 5000€ et un article pleine page dans Formule Verte, le magazine des matières premières et des ingrédients renouvelables.

Le dossier de candidature est à adresser avant le vendredi 3 mars 2017 minuit.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-12-05 09:00:00

Guide sur le dispositif de l'assurance-crédit

Le Médiateur du Crédit aux entreprises a réalisé un guide sur l'assurance-crédit composé de 8 fiches thématiques, à destination des entreprises, notamment les plus petites, qui se posent des questions sur le fonctionnement de ce dispositif.

Ce guide s'adresse à tous les dirigeants d'entreprise, à la tête d'une entreprise « assurée-crédit » ou non, qu'ils s'interrogent sur la souscription d'un contrat d'assurance-crédit ou qu'ils ne connaissent pas ce type de garanties. Il est également destiné aux très petites entreprises qui se posent des questions sur le fonctionnement de l'assurance-crédit.

Il comporte 8 fiches reprenant toutes les étapes de la gestion des risques d'impayé :
- les motivations à la souscription d'une assurance-crédit,
- les principales caractéristiques d'un contrat d'assurance-crédit,
- comment souscrire un contrat d'assurance-crédit,
- comment connaître auprès de chaque assureur-crédit la note de son entreprise et les montants garantis,
- les informations sur l'entreprise à fournir aux assureurs-crédit,
- les actions à mener en cas de réduction de garantie par un assureur-crédit ou sur un acheteur (2 fiches),
- les actions de la Médiation du crédit.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-12-05 08:00:00

Appel à manifestation d'intérêt pour l'innovation sociale

Le Conseil régional Hauts-de-France lance son premier appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour l’innovation sociale. Le but : repérer des bonnes pratiques pour les faire connaître et les accompagner.

Avec cet appel à manifestation d'intérêt (AMI), la Région souhaite mieux identifier les projets d'innovation sociale existants ou en émergence dans les Hauts-de-France. Une identification qui permettra de faire mieux reconnaître et d'accompagner des pratiques innovantes dans leur développement.

L'appel à manifestation d'intérêt est adressé aux structures porteuses d'un projet d'innovation sociale, quel que soit leur statut (entreprise, association, SCOP...), dont le siège social se situe dans la Région Hauts-de-France.

De façon synthétique, le candidat à l'appel à manifestation d'intérêt devra :
- expliquer en quoi sa démarche est innovante (processus de production du bien ou du service, réponse à un besoin social non satisfait)
- démontrer l'aspect partenarial du projet, tout aussi déterminant que l'ancrage du projet au sein de son environnement local
- prouver la capacité du projet à trouver un modèle économique pluriel et pérenne en proposant des produits et/ou des services

Les intérêts pour le candidat retenu à l'appel à manifestation d'intérêt sont importants :
- le bénéficiaire peut bénéficier d'un financement du fonds d’innovation sociale porté par BPIFrance
- la prise de risque et d'initiatives socialement innovantes est facilitée via des véhicules financiers adaptés aux risques encourus comme le fonds d'innovation sociale (FISO)
- de nouvelles modalités de coopérations entre acteurs et bénéficiaires sont favorisées, avec pour objectif la création de nouvelles activités

L’appel à manifestation d’intérêt est ouvert jusqu’au 31 décembre 2017.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-12-05 08:00:00

Baromètre du numérique – Édition 2016

L’Arcep, le Conseil général de l’économie (CGE) et l’Agence du numérique ont publié les résultats de leur enquête annuelle sur la diffusion des technologies de l’information et de la communication en France. Cette étude est consultable en ligne.

Principaux enseignements du Baromètre du Numérique 2016 :
- L’équipement numérique des Français progresse, le téléphone mobile est devenu l’équipement de référence et dépasse désormais celui de la téléphonie fixe (93% vs. 88%). L’équipement en ordinateur est relativement stable depuis 2012 (82%) tandis que la proportion de connexion à internet à domicile affiche une progression continue (85%, +2 points).
- Les Français utilisent de plus en plus l’internet mobile, deux sur trois (65 %) disposent d’un smartphone et 42 % déclarent utiliser la 4G.
- Le temps passé sur internet est presque aussi important que celui passé devant la télévision. En moyenne (en intégrant toute la population, qu’elle soit internaute ou pas), un Français passe 18 heures par semaine sur le web (5 heures de plus qu’en 2012), soit presque autant que la télévision (20 heures) dont la consommation n’a pas évolué sur la période.

Alors que tous les usages numériques sont en progression cette année, 62 % des personnes interrogées ont réalisé des démarches administratives ou fiscales en ligne (+ 9 points en un an), arrivant en première position des usages étudiés, devant les achats en ligne et le suivi de l’actualité.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-11-29 11:00:00

Le tourisme de la Région Hauts-de-France tire son épingle du jeu

L'INSEE a publié un bilan de l'été 2016 : la vente de nuitées en France est en baisse de 2,5% par rapport à l'été 2015. Les Hauts-de-France font exception à la règle, la région est l'une des seules (avec la Corse ) à signer une progression de 1,8%.

La tendance se vérifie avec les nuitées étrangères, en baisse de 5,5% en France et en hausse de 4,5% dans les Hauts-de-France. Une amélioration qui place la région en seconde position en termes de progression de la clientèle étrangère et en fait l'une des régions les plus dynamiques du pays.

Chiffres clés :
- Poids économique du tourisme en région Hauts-de-France : 4,1% du PIB régional,
- 5,6 milliards d'Euros de retombées économiques,
- 68 400 emplois touristiques, soit l'équivalent en termes d'emplois salariés du secteur agroalimentaire (1er secteur de la région Hauts-de-France).

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-11-29 10:00:00

Le marché e-commerce des biens d’équipement de la maison et biens culturels en 2016

L’Institut GfK a réalisé pour la Fevad un bilan du E-commerce en France à fin septembre 2016 sur les biens d’équipement de la maison et culturels. Les résultats de cette étude sont consultables.

Selon l’Institut d’études, le E-commerce sur les biens d’équipement de la maison continue de connaitre une forte croissance malgré un léger recul du poids d’Internet dans le Retail, lié à une très forte croissance magasins sur les 9 premiers mois de l’année 2016 et à un effet conjoncturel important.

Le poids d’Internet peinera à atteindre les 20% du chiffre d’affaires de la Distribution cette année mais cela ne perturbe pas la tendance de fond des dernières années d’une progression du ecommerce au global.

A noter : la semaine 51 pèse désormais 4% des ventes annuelles sur le Online : le frein de la livraison sur Internet pour Noël aurait ainsi disparu.

Quels seront les produits phares de Noël 2016 sur Internet ?

Produits de gaming (souris, claviers, casques, PC et moniteurs gaming), casques et stations d'écoute Bluetooth, Hifi multiroom, robots multifonction, balai aspirateurs seront des cadeaux de Noël recherchés cette année.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-11-23 10:00:00

Fany RUIN, nouvelle Présidente de la CCI Amiens-Picardie

L’Assemblée générale du 22 novembre 2016 réunissant les 40 nouveaux membres de la CCI Amiens-Picardie ont élu Fany RUIN, présidente de la CCI Amiens-Picardie. Fany RUIN, dirigeante de l’entreprise Fanystyle  à Ailly sur Noye sera également vice-présidente de la CCI régionale Hauts-de-France.

Le bureau de la CCI Amiens-Picardie est désormais composé de :
- Fany RUIN, présidente
- Martine BALDUREAUX, 1ère vice-présidente
- Stéphan de BUTLER, 2ème Vice-président
- Thierry LACOUT, trésorier 
- Antoine BENOIT, trésorier-adjoint
- François DELFORGE, secrétaire 
- Alexandre FERNANDES, secrétaire-adjoint
 
Martine BALDUREAUX a été élue présidente de la délégation de Péronne.
 
Rappelons que les élections consulaires ont eu lieu du 20 octobre au 2 novembre dernier. 11 559 commerçants, prestataires de service et industriels ont été appelés à voter pour élire leurs 40 représentants à la Chambre de commerce et d’industrie Amiens-Picardie.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-11-22 09:00:00

Les chiffres du BTP en région Hauts-de-France

Les CCI de Région Nord-de-France et Picardie publient une série de portraits sectoriels reprenant l’ensemble des données économiques d’un secteur. Après le transport-logistique et le commerce, le troisième fascicule porte sur le secteur du BTP. En voici quelques tendances.

- La Région Hauts-de-france est la 5ème région en termes d'effectifs salariés pour le secteur du BTP.

- 30 673 personnes sont employées en Picardie. Un chiffre en baisse depuis 2009 (- 14% à Amiens et -28% à Péronne).

- 4971 projets de recrutement ont par ailleurs été déclarés par les entreprises du secteur de la construction.

- 1506 créations d'entreprises ont été dénombrées en Picardie en 2015.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-11-07 14:00:00

Construction d'une nouvelle concession Peugeot

Les travaux de construction d'une nouvelle concession PEUGEOT viennent de débuter.

La nouvelle concession sera implantée sur une parcelle de 17 896 m² sur le secteur Nord-Ouest Rocade. Le bâtiment de 4 076 m² sera livré à la rentrée 2017.

2016-11-07 14:00:00

Une agence Yesss Electrique à Amiens

L'enseigne Yesss Electrique a choisi Amiens pour son développement en Hauts-de-France.

Fabricant et commercialisateur de matériel électrique qui compte plus de 300 agences en France, YESSS dont le siège est à Francheville (69) s'implante sur l’Espace Industriel Nord d’Amiens.

2016-11-07 14:00:00

ABV arrive sur l'espace Industriel Nord

ABV vient de prendre à bail une cellule de 550 m² dans le village PMI 2 sur l'Espace Industriel Nord d'Amiens.

Cette entreprise est spécialisée dans le bobinage et la maintenance électrique.

2016-11-07 14:00:00

Axiome ingénierie s'installe au Pôle Jules Verne

Axiome Ingénierie a choisi le Pôle Jules Verne pour y installer son service administratif et financier.

Cette société originaire de Tourcoing est spécialisée dans l’ingénierie informatique.

2016-11-07 13:00:00

Arrivée de la franchise Bchef à Amiens

L’enseigne de restauration rapide, Bchef,  spécialisée dans les Bagels & les Burgers Premium arrive à Amiens.

Romain Demailly ouvrira l'enseigne aménioise dans la galerie marchande Auchan de Dury au cours du 1er trimestre 2017.
Le projet d’implantation à Amiens sera une grande première pour Bchef puisqu’il s’agira d’un projet en kiosque.

2016-11-07 13:00:00

Installation d'une franchise Marie Blachère à Albert

Marie Blachère va ouvrir une nouvelle franchise à Albert : des recrutements sont en cours.

L'enseigne de boulangeries Marie Blachère va s'implanter dans un bâtiment de 350m² en cours de construction à Albert. Il s'agira d'une franchise.

Le recrutement de dix à douze personnes est en cours.

Les postes concernent des vendeurs, des préparateurs, des boulangers, un responsable magasin, un adjoint et un responsable production.

L'établissement proposera des sandwichs froids et chauds avec possibilité de manger sur place, à l'intérieur (30 places) et à l'extérieur (16 places).

2016-11-07 13:00:00

Engie-Cofely, gestionnaire du réseau chaleur d'Amiens

L'exploitation du réseau chaleur d'Amiens vient d'être confiée à l'entreprise Engie-Cofely.

Engie-Cofely récupérera les calories perdues sur les eaux de rejet de la station d’épuration Ambonne, et sur les groupes de production d’électricité de l’usine de méthanisation. L’entreprise prévoit aussi la construction d’une chaufferie biomasse bois.

Engie-Cofely gérera les réseaux de chaleur Nord et Sud-Est déjà existants (10 000 logements). Elle aura pour mission de développer le réseau dans les quartiers Marivaux, centre Ouest, Sud (cité scolaire), Intercampus, Gare La vallée et l’Espace Industriel Nord.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-11-07 10:00:00

Campagne Welcome Home

La région Hauts-de-France lance une campagne de communication à destination des investisseurs, entrepreneurs et chefs d’entreprises britaniques. Objectif : les convaincre de venir s’installer.

La Région et ses partenaires (Nord France Invest, Nord France Convention Bureau, le CRT Picardie et CCI international) ont lancé la campagne de communication Welcome Home.

Dans le métro londonien, dans les restaurants de la City, dans les magazines distribués dans l’Eurostar, et sur le web, les potentiels investisseurs feront la connaissance de James Anderson, entrepreneur anglais qui a fait le choix des Hauts-de-France pour implanter son entreprise et vivre avec sa famille. Il sera également possible de suivre ce personnage-clé de la campagne Welcome Home sur Twitter et Facebook.

Le but est de montrer qu'au-delà de son emplacement géographique (à moins d’1h30 de Londres), notre région dispose de nombreux atouts susceptibles de séduire les investisseurs que ce soit pour développer leur business ou trouver un lieu de vie agréable.

La campagne Welcome Home a été lancée le 4 novembre. Elle est adossée au site www.welcom-eu.com dont l'objectif est de servir de porte d'entrée aux candidats à l'installation.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-11-07 09:00:00

Produits de la mer et d'eau douce

La réglementation européenne relative aux produits de la mer et d'eau douce a été renforcée afin que les consommateurs disposent d'informations précises sur ces produits.

Les professionnels du secteur des produits de la pêche doivent désormais indiquer au consommateur la zone précise de pêche des produits provenant de l'Atlantique Nord-Est et de la Méditerranée ainsi que les catégories d'engins de pêche utilisés.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) s'assure du respect de la réglementation par des contrôles dans les secteurs d'activité liés aux produits de la mer et d'eau douce (pêcheurs en vente directe, poissonneries de détails ou de grandes surfaces, grossistes notamment) ainsi que du respect des réglementations relatives à la préservation de la ressource halieutique.

La DGCCRF émet essentiellement des avertissements. Toutefois, dans les cas d'antécédents connus ou de pratiques commerciales trompeuses, elle peut aussi engager des procédures contentieuses.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-11-07 09:00:00

Crédit d'impôt recherche

Depuis le 1er octobre, les entreprises éligibles au crédit impôt recherche (CIR) peuvent demander un rescrit roulant aux services des impôts.

Un rescrit fiscal est une position de l'administration sur l'application des règles fiscales à une situation.

Le rescrit fiscal roulant permet à une entreprise dont le projet de recherche aurait été modifié de procéder à une actualisation de la dernière description fournie et solliciter un nouvel avis de l'administration fiscale.

Jusqu'alors, une modification du projet entraînait la caducité du rescrit qui ne protégeait donc plus l'entreprise.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-11-04 14:00:00

Débits de boissons : quoi de neuf sur l'affichage ?

L'exploitation d'un débit de boissons est soumise à une réglementation en matière d'affichage, d'étalage, d'hygiène et de sécurité. L'arrêté paru le 17 octobre 2016 précise les modèles et les lieux d'apposition des affiches, dans les débits de boisson à consommer sur place et à emporter.

Débits de boissons à consommer sur place : une affiche rappelant les dispositions relatives à la répression de l'ivresse publique et à la protection des mineurs doit être apposée à l'intérieur de l'établissement, visible immédiatement par la clientèle près de l'entrée ou du comptoir.

Débits de boissons à emporter : une affiche spécifique doit être apposée à l'intérieur de l'établissement, visible immédiatement par la clientèle aux rayons des boissons alcooliques et aux caisses enregistreuses. Les sites de vente de boissons alcooliques en ligne sont également concernés.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-11-04 14:00:00

Vos salariés vont pouvoir tester le train

La Région Hauts-de-France et la SNCF viennent de lancer le dispositif "Testez le train" permettant aux entreprises d’offrir à leurs salariés la possibilité d’essayer gratuitement ce mode de transport pendant un mois.

Le dispositif “Testez le train” qui  permet aux entreprises d’offrir à leurs salariés la possibilité de voyager gratuitement en train pendant un mois pour les trajets domicile-travail.

Comment ça marche ?
- Votre entreprise est située près d’une gare du réseau TER Hauts-de-France : vous pouvez donc faire la démarche pour vos collaborateurs. La Région et la SNCF examinent votre demande d’inscription et prennent contact avec vous pour définir les modalités d’un conseil individualisé avec vos salariés.
- Votre entreprise ou une personne référente de votre entreprise s’inscrit ensuite sur le portail pour y ajouter les noms, coordonnées et mois de test souhaité pour les salariés intéressés par le dispositif. Les candidatures sont ensuite instruites par la SNCF (attention, ce dispositif n’est pas ouvert aux abonnés actuels du train).
- L’abonnement gratuit de 1 mois est envoyé au domicile de votre collaborateur
- À l’issue du mois de test, un questionnaire sera remis aux salariés qui ont bénéficié du dispositif.

Pour plus d'infos : Testez le train

2016-11-04 13:00:00

Bourse aux dépliants 2017

Somme Tourisme organise des Bourses aux Dépliants de la Somme à Abbeville le 14 mars 2017 et Villers-Bretonneux le 28 mars 2017.

Les bourses aux dépliants dans la somme sont l'occasion idéale pour diffuser vos dépliants touristiques, vous approvisionner en documentation 2017 et pour échanger avec les partenaires touristiques de votre secteur.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-10-24 12:00:00

Les chiffres du commerce en Hauts-de-France

Les CCI de Région Nord-de-France et Picardie publient une série de portraits sectoriels reprenant l’ensemble des données économiques d’un secteur. Après le transport-logistique, le deuxième fascicule porte sur le commerce.

La région des Hauts-de-France compte plus de 55 800 commerces qui emploient près de 17% de l’emploi salarié de la région. Avec la présence de grands groupes historiques dans l’activité de vente à distance, la région est la 2ème région française en termes d’effectifs salariés dans ce secteur, avec 19% des salariés.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-10-24 12:00:00

Recad Industrie a investi 600K€ dans la création d'un nouveau bâtiment à Albert

L'entreprise Recad Industrie a investi 600K€ dans la création d'un nouveau bâtiment à Albert.

Recad Industrie, dirigée par Dominique Derambure, est spécialisée dans la peinture industrielle. La société a investi 600K€ dans la création d'un nouveau bâtiment mitoyen de l'actuel, afin d'y développer une nouvelle société active dans le thermolaquage. Trois personnes ont été recrutées.

Recad Industrie compte actuellement 7 employés.

Source : Courrier Picard, 14/10/2016

2016-10-24 12:00:00

10 idées reçues sur la transmission-reprise

Le réseau Reprendre & Transmettre vient d'éditer un guide qui recense les 10 idées reçues sur la transmission-reprise d'entreprise. Celui-ci se destine aux cédants et repreneurs. Il est consultable en ligne.

Non, la transmission, n'est pas un sujet dont on doit se préoccuper après 60 ans.
Non, le coût fiscal de la transmission n'est pas forcément élevé.
Non, reprendre une entreprise n'est pas plus risqué que d'en créer une.
Oui, se faire accompagner de professionnels spécialisés est nécessaire.

Le guide 10 idées reçues sur la transmission-reprise vous expliquera pourquoi.

Vous avez un projet de cession ou de reprise, n'hésitez pas à vous rapprocher de la CCI qui vous accompagnera dans votre projet.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-10-24 12:00:00

Inforoute 80

Les routes de la Somme font l'objet d'un entretien régulier et de travaux de réparation ou de sécurisation. Le site Inforoute80 permet de retrouver toutes les informations sur les travaux en cours afin de moduler son itinéraire en conséquence.

Renforcement des chaussées, reprofilage, travaux curatifs, actions de sécurité, entretien des ouvrages d'art, etc. sont recensés sur le site Inforoute80.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-10-24 11:00:00

Obligation d'utiliser des logiciels de caisse certifiés à partir de 2018

À partir du 1er janvier 2018, l'utilisation d'un logiciel de gestion ou d'un système de caisse satisfaisant aux conditions d'inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d'archivage des données, attestées par un certificat délivré par un organisme accrédité ou par une attestation individuelle délivrée par l'éditeur devient obligatoire.

Afin de lutter contre la fraude à la TVA liée à l'utilisation de logiciels permettant la dissimulation de recettes, la loi de finances pour 2016 instaure l'obligation à partir de 2018 pour les commerçants et autres professionnels assujettis à la TVA d'enregistrer les paiements de leurs clients au moyen d'un logiciel de comptabilité ou d'un système de caisse sécurisés et certifiés.

Cette obligation permettra de rendre impossible la fraude qui consiste à reconstituer par un logiciel frauduleux des tickets de caisse pour soustraire des paiements en espèces des recettes de la comptabilité.

L'administration fiscale a par ailleurs précisé les conditions que doivent remplir les logiciels et systèmes de caisse, les moyens de justifier du respect de l'obligation et les modalités de la procédure de contrôle spécifique.

En cas de contrôle, l'absence d'attestation sera soumise à une amende de 7 500 € par logiciel ou système non certifié, le contrevenant devant régulariser sa situation dans les 60 jours.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-10-24 11:00:00

Financement court terme : tout savoir en 4 guides

La Fédération bancaire française (FBF) édite 4 nouveaux guides bancaires pédagogiques pour présenter aux TPE les produits de financement court terme. Cette collection s'inscrit dans la démarche engagée par les banques françaises pour renforcer l'information auprès des TPE et des professionnels.

4 nouveaux guides bancaires sont diffusés pour répondre aux questions pratiques que peuvent se poser les entrepreneurs sur les solutions les plus adaptées à leurs besoins de financement court terme :
- Les crédits de trésorerie
- L'escompte
- La mobilisation de créances professionnelles (Dailly)
- L'affacturage

Ils sont consultables, imprimables et téléchargeables.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-10-24 11:00:00

Pavillon collectif Hauts-de-France sur le salon Tuttofood

CCI International organise un pavillon collectif Hauts-de-France sur le salon Tuttofood 2017, salon incontournable de l’agroalimentaire pour le bassin méditerranéen, qui se tiendra à Milan du 8 au 11 mai prochains.

L'offre comprend l’organisation de la logistique, votre stand clé en main, la communication et la promotion de votre participation, la préparation en amont, l’appui à la prospection, l’accompagnement sur place,  et un programme de RDV ciblés avec des acheteurs italiens.

Quelques chiffres clés de la précédente éditions :
- 180 000 m² de surface d’exposition
- 78 500 visiteurs qualifiés dont 23430 étrangers
- 2 838 exposants
- 2 000 journalistes présents et 1200 articles consacrés à la manifestation

Votre contact : Elodie Charlemagne – 03 59 56 21 66 – e.charlemagne@cci-international.net

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-10-24 10:00:00

Une étude qui décrypte les comportements d’achat des internautes

Médiamétrie//NetRatings et la FEVAD ont dévoilé les derniers résultats de l’Observatoire du Consommateur Connecté. Cette étude décrypte les comportements d’achat des internautes. Les résultats sont consultables en ligne. En voici quelques tendances.

- 48% des internautes ont acheté un produit d’habillement ou de mode sur internet au cours des six derniers mois, ce qui fait de cette catégorie la plus prisée. Le panier moyen pour ces achats est de 55€.
- 72% des acheteurs de voyages en ligne passent exclusivement par Internet. Sur cette catégorie, le panier moyen des internautes est le plus élevé : en moyenne 481€.
- Les produits culturels arrivent en 3ème position avec 38% de cyberacheteurs ces 6 derniers mois pour un panier moyen de 24€. Plus de la moitié des achats de cette catégories sont des achats impulsifs (52%).
- 53% des mobinautes ont déjà utilisé leur smartphone en magasin : 23% d’entre eux pour comparer un prix avec celui des concurrents, 20% pour prendre une photo du produit et la partager.
- 69% des acheteurs en magasin se sont renseignés sur Internet avant d’effectuer leur achat.
- 51% des internautes laissent des commentaires sur la toile à propos de leurs achats.

A noter : Si l’ordinateur fixe reste l’écran privilégié de l’achat sur internet, les écrans mobiles occupent une grande place dans le parcours d’achat des consommateurs connectés.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-10-24 10:00:00

Prévention des accidents du travail : Lancement du Flash AT/MP

Fruit de la réflexion et de l’analyse d’un groupe de travail réunissant la Direccte, l’OPPBTP et la Carsat Nord-Picardie, la série "AT/MP évitables" a été mise en place. Ces publications à caractère pédagogique se consacrent pour le moment à des situations que pourraient rencontrer les entreprises du secteur de la construction.


Chaque publication se présente de la façon suivante :

- présentation d'une situation d’accident de travail ou de maladie professionnelle,
- première analyse de l’entreprise (pistes organisationnelles, techniques et humaines),
- seconde analyse étayée d’un arbre des causes,
- autres pistes d’actions plus globales autour de la thématique de l’accident du travail ou de la maladie professionnelle en question.

 
Le numéro actuellement en ligne décrit la situation d’un monteur expérimenté travaillant pour une entreprise de génie climatique. Il intervient sur un chantier en hauteur, en haut d’un échafaudage roulant, lorsque celui-ci se renverse…

Le prochain numéro présentera l’intervention d’une entreprise extérieure et des démarches de prévention associées.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-10-24 09:00:00

Un pôle multifonctions en projet à Nesle

Le projet du futur pôle multifonctions a été présenté lors du conseil communautaire de la Communauté de Communes du Pays Neslois. Ce projet est prévu pour début 2018.

Le projet a été lancé en 2010. Le choix du cabinet d’architectes s’est porté sur Traces, à Lille, parmi 63 candidatures.

Le bâtiment comprendra une salle multifonctions de plus de 2400 m² pouvant accueillir jusqu’à 1000 personnes ainsi que le siège de la communauté de communes qui s’étendra sur 500 m². Il sera complété d’une crèche de 495 m².

Le projet, totalement autofinancé, représente un coût d’un peu moins de 7 millions d’euros, et les travaux, qui vont débuter en septembre 2017, devraient durer 20 mois.

Source : www.flash-infos.com

2016-10-24 09:00:00

Le Pôle d'activités Haute-Picardie va accueillir l'entreprise SIMA-PSA

Le Pôle d’activités Haute-Picardie va accueillir une nouvelle entreprise en juin 2017. 65 emplois devraient être créés.

Les travaux de construction d’une plateforme logistique de pièces détachées pour PEUGEOT et CITROEN viennent de débuter. Idéalement situé au carrefour de l’A1 et de l’A29, à proximité de la gare TGV, sur un terrain de 17 300 m², l’entrepôt de 6 560 m² qui approvisionnera 200 établissements de la Région sera opérationnel en juin 2017 avec à la clé la création de 65 emplois.

Source : www.somme-d-opportunites.com

2016-10-19 09:00:00

Idénéa va ouvrir une agence à Amiens

Spécialisée dans l'ergonomie, l'entreprise iséroise Idénéa prévoit l'ouverture prochaine d'une agence à Amiens.

Implantée en Rhône-Alpes depuis 15 ans, Idénéa intervient dans les domaines de la santé et de la pénibilité au travail, du design, des inertfaces homme machine, de l'accessibilité, de la prévention, de l'architecture et de l'aménagement.

L'entreprise qui réalise 20% de son chiffre d'affaire à Paris, souhaite de déployer sur la partie grand Nord et a choisi Amiens pour sa localisation avantageuse, à mi-distance entre Paris et Lille, et relativement proche de Bruxelles.

L'ouverture de l'agence Idénéa à Amiens est prévue pour la fin de l'année.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-10-17 14:00:00

Le Routard publie le Guide de la visite d’entreprise

Selon le baromètre de l’Association de la visite d’Entreprise (AVE), 13 millions de personnes ont en effet visité une entreprise en 2015. Le Routard publie le Guide de la visite d’entreprise. Près de 450 entreprises y sont recensées à travers la France.

Cette nouvelle pratique culturelle, touristique et pédagogique séduit de plus en plus le grand public. Il faut dire qu’elle permet aux visiteurs de découvrir le processus de fabrication d’objets de la vie courante et  de comprendre les coulisses du monde du travail dans des secteurs aussi divers que la confiserie, l’énergie, la parfumerie, le textile…

Le Routard publie un guide qui ouvre les portes de près de  450 entreprises dans les régions françaises.

Réalisé en partenariat avec l’Association de la Visite d’Entreprise (AVE), il recense des entreprises sélectionnées sur ces critères :
- des entreprises de forte notoriété et représentatives du patrimoine économique français
- une offre culturelle permettant de comprendre l’entreprise : son histoire, ses savoir-faire, ses valeurs
- des visites accessibles à tous et dans les meilleures conditions d’accueil.

De grands groupes y figurent, comme EDF et ses centrales nucléaires, les usines d'Airbus à Toulouse-Blagnac ou les chantiers navals STX à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Mais près de 90% des visites citées émanent de PME emblématiques de leur région : coutelleries, fromageries, savonneries, biscuiteries...    

Le guide de la visite d’entreprise du Routard est en vente en librairie au prix de 10 €, et 8 € en version ePub.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-10-05 15:00:00

Amazon a choisi Amiens

La nouvelle est officielle depuis ce jour : Amazon a annoncé la création de son 5ème centre de distribution sur le Pôle Jules Verne, à Boves.

Capacité à anticiper les besoins en foncier, faculté à se mobiliser rapidement et en toute discrétion, positionnement géographique et savoir-faire des salariés, etc. Autant de facteurs-clés dans la réussite de ce projet qui a mobilisé tous les acteurs locaux depuis plusieurs mois.

Le futur centre de distribution Amazon-Amiens sera consacré aux articles de grandes tailles et s’étendra sur 270 000 m² (l'équivalent de 37 terrains de football), avec une plateforme de 107 000 m². Au final, ce sont 822 000 m3 de zone de stockage prévus et desservis par 72 quais.

La réalisation du projet a été confiée au cabinet d'architectes Archi-Factory. Son ouverture est prévue pour octobre 2017.

A la clé, ce sont au moins 500 emplois en CDI qui devraient être créés sur 3 ans à compter de l’ouverture du site (préparation de commande, ressources humaines, maintenance, informatique, sécurité, qualité, etc.).

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-09-29 08:00:00

La plate-forme européenne Improve de Dury est en pleine croissance et recrute

Située à Dury près d’Amiens, Improve est la première plateforme européenne ouverte totalement dédiée à la valorisation des protéines Végétales, fruit d’un partenariat Public / Privé Français, elle a vocation à rassembler tous les acteurs du domaine. Actuellement en pleine croissance, Improve compte passer de 20 à 40 salariés d'ici 5 ans.

Improve développe des applications industrielles des protéines végétales issus du blé, du maïs, du colza, de la luzerne...

La plateforme travaille en partenariat avec des structures académiques tels que l'INRA, l'UPJV, L’Institut Polytechnique LaSalle Beauvais, UTC et l’ESCOM et des partenaires techniques comme le CVG, PIVERT, BRI…
L’expertise scientifique apportée par Improve dans le domaine des protéines végétales s’étend de la recherche fondamentale à la mise sur le marché.
Avec ses 800 m2 de halle technique et 170 m2 de laboratoires Improve propose une combinaison unique de compétences et d’équipements permettant de booster l’innovation et la génération de valeur pour :
- Accélérer la mise sur le marché de nouveaux produits à base de protéines végétales,
- Permettre des innovations de rupture répondant aux besoins du marché,
- Mettre au point des produits à base de protéines végétales ayant des caractéristiques comparables ou meilleures (performance, prix, disponibilité, durabilité) aux produits existants.

Improve s’intéresse aux marchés suivants :
- Alimentation humaine,
- Alimentation animale,
- Cosmétique,
- Agro-Matériaux.

Improve capte une clientèle variée, à la fois en France et à l'international. Depuis le début de l'année, environ 40% des contrats signés concernent des clients étrangers. En pleine croissance, Improve, qui emploie actuellement 20 salariés, recrute régulièrement et compte se stabiliser autour d'une quarantaine de salariés d'ici cinq ans. Actuellement, elle recherche des techniciens qualifiés.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-09-26 11:00:00

Le Centre de valorisation des glucides change de nom

Le Centre de Valorisation des Glucides de Dury devient Extractis et amorce une nouvelle stratégie de développement international.

Le Centre de Valorisation des Glucides est spécialisé dans le domaine de l'extraction, du fractionnement et de la chimie de la biomasse végétale pour le développement de nouveaux produits/procédés innovants.

Il change de nom et s'appellera désormais Extractis.

L'objectif de ce changement de nom est de mieux refléter ses activités, son coeur de métier mais aussi son expertise dans le domaine de l'extraction du végétal.

Extractis a pour ambition de devenir l'un des leaders européens d'ici dix ans. Le changement de nom est aussi le fruit d'une nouvelle stratégie de développement, notamment à l'international.

Largement positionné sur le marché français et les pays francophones, le centre souhaite maintenant déployer ce modèle au niveau européen et international.

Extractis travaille sur une centaine de projets par an, en cosmétique, alimentaire, nutraceutique, santé ou additifs techniques.

Son cœur de métier est la recherche et développement sous contrat sur tous types de matières végétales, en utilisant notamment des technologies innovantes telles que les ultrasons, l’électrodialyse membranaire, ou l’extrusion réactive.

Extractis : 03 22 33 75 00 - contact@extractis.com - www.cvgpn.com

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-09-26 11:00:00

Canal Seine-Nord Europe - Lancement du site internet dédié au projet

Les acteurs mobilisés autour du canal Seine-Nord Europe (CSNE), l’État, Voies navigables de France (VNF) et les collectivités territoriales partenaires, ont lancé le 14 septembre dernier, le site internet dédié à ce projet qui est le plus grand projet de la région depuis la ligne à grande vitesse entre Paris et Bruxelles et le tunnel sous la Manche.

A l’horizon 2023, il offrira une continuité de navigation entre les bassins de la Seine et de l’Escaut, ainsi reliés à la Belgique, aux Pays-Bas et à l’Allemagne. Il assurera le développement et la compétitivité du mode fluvial au service des entreprises.

Michel Lalande, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais Picardie, préfet du Nord,  coordonnateur du projet canal Seine-Nord Europe, pilote la démarche « Grand chantier » et la mise en œuvre d’une démarche participative pour informer les territoires de la conduite de ce grand projet et favoriser son appropriation par le public.

Afin que chacun, les élus, les citoyens, les riverains mais aussi la profession agricole et le monde économique, en comprennent les  objectifs et les enjeux, un site internet grand public est créé. Ce site a été co-construit avec les partenaires et développé par VNF qui assure actuellement la maîtrise d’ouvrage du projet et la mission de préfiguration de la société de projet du Canal Seine Nord Europe.

Ainsi, le site www.canal-seine-nord-europe.fr s’articule autour de quatre rubriques principales :
- « Objectifs » : la haute performance environnementale, une liaison entre le réseau fluvial du nord de l’Europe et les bassins de la Seine et un outil de développement économique pour la France ;
- « Projet » : le tracé du CSNE, ses enjeux de développement durable et son actualité ;
- « Acteurs » : une logique partenariale à l’échelle inter-régionale et territoriale via trois comités territoriaux installés le long du tracé à l’échelle des bassins de vie concernés (Noyonnais-Compiégnois, Santerre-Haute-Somme et Artois-Cambrésis) ;
- « Emploi et développement économique » : un projet conçu avec les territoires au travers d’une « démarche Grand Chantier » : préparation de l'arrivée des chantiers, accompagnement de leur déroulement, valorisation des compétences locales, anticipation de l'après-chantier.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-09-26 10:00:00

Date des soldes 2017

En 2017, les dates des soldes sont les suivantes : pour les soldes d’hiver, du mercredi 11 janvier au mardi 21 février inclus et pour les soldes d’été, du mercredi 28 juin au mardi 8 août.

Des dates dérogatoires sont appliquées à certains départements frontaliers et en outre-mer (sauf à Mayotte où les soldes ont lieu aux mêmes dates qu'en métropole).

La durée officielle des soldes nationaux est de 6 semaines.

Les commerçants sont soumis à des obligations concernant les produits soldés et l'affichage des prix en promotion.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-09-26 10:00:00

Les gobelets en plastique interdits à partir de 2020

À partir de 2020, la vaisselle jetable en plastique (gobelets, verres et assiettes jetables après utilisation) sera progressivement interdite, sauf si elle est compostable en compostage domestique et constituée de matières biosourcées.

À partir de cette date, seule pourra être vendue ou distribuée gratuitement, en vente à emporter ou en consommation sur place, la vaisselle jetable composée de matière compostable en compostage domestique et constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées.

La teneur en matière biosourcée de la vaisselle jetable compostable autorisée doit augmenter de façon progressive :
- 50 % en janvier 2020
- 60 % en janvier 2025

Tous les commerces sont concernés, aussi bien les établissements de restauration (restaurant traditionnel, restauration rapide...) et les débits de boisson que les commerces de proximité : boulangerie, épicerie, traiteur, station-service...

Rappel : Les matières biosourcées (ou éco-matériaux) sont constituées de matières d'origine biologique (végétale ou animale), telles que l'amidon de maïs, la fécule de pomme de terre, les fibres textiles ou de cellulose, ou le bambou...

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-09-26 10:00:00

Plateforme régionale de stages

La Région Hauts-de-France a mis en place une plate-forme régionale de stages en ligne destinée à mettre en relation les jeunes collégiens et lycéens en recherche de stages avec les entreprises, collectivités et associations volontaires pour les accueillir.

Ce dispositif se destine aux élèves rencontrant des difficultés pour trouver un stage faute de réseau, mais également aux entreprises et administrations car ces périodes d’accueil  sont un excellent moyen pour faire découvrir leurs activités, leurs métiers et les formations associées.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-09-26 09:00:00

Aide Airbonus

Pour réduire l'exposition des salariés aux particules de diesel, une aide financière Airbonus est proposée aux centres de contrôle technique et aux garages, dans lesquels les interventions ont souvent lieu moteur tournant.

Les fumées dégagées des moteurs diesel étant classées cancérogènes par le Centre international de recherche contre le cancer (Circ), ce dispositif permet d'aider les professionnels à l'achat ou la rénovation de systèmes de protection.

Seules les entreprises de moins de 50 salariés dépendant des codes risques 50.1 ZA, 50.1 ZB, 50.1 ZC, 50.2 ZH, 74.1 GB, 74.2 CB, 74.3 BA, peuvent en bénéficier.

D'un montant forfaitaire de 40 % de l'investissement hors taxes (HT), l'aide est plafonnée à :
- 5 000 € par système neuf de captage des gaz d'échappement dans un garage ou un centre de contrôle technique véhicules légers (VL)
- 3 000 € pour la rénovation d'un système de captage des gaz d'échappement (extracteur, capteur ou réseau)
- 3 000 € par cabine en surpression installée dans un centre de contrôle technique poids lourds (PL)
- 1 000 € pour l'achat d'un système de ventilation générale mécanisée, en complément du financement de l'achat ou de la rénovation d'un système de captage, ou de l'existence d'un système de captage conforme au cahier des charges.

L'employeur doit :
- informer les salariés sur les risques liés aux émissions de moteur diesel,
- former les salariés à l'utilisation de l'équipement protecteur.

Le professionnel intéressé doit transmettre un dossier de réservation Airbonus, en fournissant un ou des devis, avant le 15 juillet 2017 auprès de l'Assurance maladie.

À tout moment, l'entreprise peut opter pour une demande directe d'aide sans réservation.

L'aide est versée en une seule fois par virement bancaire sur présentation de la facture.

Attention : L'aide prend fin le 15 novembre 2017.

Contact pour la Picardie : contratprevention@carsat-nordpicardie.fr

Pour en savoir plus :
- Airbonus : une aide pour protéger les salariés de l'émission des moteurs diesel
- Fiches les-aides Airbonus

2016-09-26 08:00:00

Améliorer sa performance grâce aux technologies numériques

La transition numérique est un enjeu économique à part entière. Le numérique pourrait permettre aux TPE et PME de gagner en productivité et en compétitivité et de conquérir des marchés à l’international. C’est grâce à ces nouveaux outils qu’elles seront en mesure d’améliorer sans cesse leurs démarches de performance industrielle.

La DGE vient de publier un guide pratique qui vise à promouvoir l’utilisation des technologies numériques dans les démarches de performance industrielle auprès des chefs d’entreprises et des organismes professionnels.

Son élaboration a donné lieu à une enquête liminaire, conduite de mars à juin 2014, auprès d’un échantillon d’entreprises françaises de l’industrie et des services comprenant 10 à 1000 collaborateurs. Près de 300 d’entre elles ont transmis des informations détaillées sur leur niveau d’intégration des démarches de performance industrielle et d’utilisation des technologies numériques. Cette enquête a été complétée par des entretiens auprès d’experts dans les domaines tant de la qualité que des technologies numériques.

Ce guide propose également un autodiagnostic simple et rapide ayant pour but de positionner l’entreprise selon son niveau de maturité dans les domaines de la qualité et des technologies numériques.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-09-06 10:00:00

Nouvelles aides de la CARSAT pour la prévention des risques professionnels

Les CARSAT mettent en place 2 nouvelles Aides Financières Simplifiées pour prévenir les risques professionnels.

- Bâtir + : vise les entreprises du BTP de moins de 50 salariés (avec une priorité pour les TPE maçons de moins de 20 salariés ainsi que les constructeurs de maisons individuelles). Cette aide finance l'acquisition de matériels et équipements permettant de lutter contre le risque de chute, de diminuer les manutentions manuelles, ou d'améliorer l'hygiène et les conditions de travail.

- Transport + sûr : concerne la réduction du risque routier dans le secteur du transport routier de marchandises. Sont également visées les entreprises de moins de 50 salariés. L'aide vise à lutter contre les risques liés à aux activités de manutention, aux interventions sur camion à l’arrêt, aux chutes de hauteur et à  la conduite. Elle finance des packs pour aider les entreprises à équiper leurs véhicules.

Ces 2 aides des CARSAT interviennent sous forme de subvention. Elles sont à réserver avant le 15 juillet 2017.

Pour en savoir plus :
- Aide Bâtir +
- Aide Transport + sûr

2016-09-06 10:00:00

Etiquetage de l'origine de la viande et du lait pour les produits transformés bientôt obligatoire

Plats préparés, pâtés, desserts... À partir du 1er janvier 2017, les distributeurs de l'agro-alimentaire auront l'obligation d'indiquer l'origine de la viande et du lait sur les aliments transformés.

Mise en place à titre expérimental par le décret n° 2016-1137 du 19 août 2016, cette mesure répond aux attentes des associations de consommateurs et des éleveurs. Elle concerne les produits préemballés contenant au moins 50 % de viande ou de lait  (le seuil n'a pas encore été fixé). Les produits fabriqués ou commercialisés dans un autre État membre de l'Union européenne ou dans un pays tiers ne sont pas soumis à ce dispositif.

L'étiquetage devra indiquer :
- le pays de naissance, d'élevage et d'abattage des animaux pour la viande,
- le pays de collecte, de conditionnement et de transformation pour le lait.

Les mentions doivent figurer :
- soit dans la liste des ingrédients, immédiatement après le nom de l'ingrédient concerné,
- soit dans une note au bas de cette liste.

Leur taille, couleur et police de caractères doivent être identiques à celles utilisées pour la liste des ingrédients.

Le dispositif durera jusqu'au 31 décembre 2018. Les stocks de plats dont les étiquettes ne mentionnent pas l'origine des viandes et du lait peuvent être écoulés jusqu'au 31 mars 2017.

Des contraventions de 5e classe (jusqu'à 3 000 € en cas de récidive) sont prévues dans le cas où le professionnel détient en vue de la vente des denrées alimentaires préemballées contenant de la viande ou du lait sans indication d'origine.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-08-03 12:00:00

3 nouvelles aides de la CARSAT pour la prévention des risques professionnels

Dans le cadre de son programme de prévention des risques professionnels dans les petites entreprises, la CARSAT a mis en place 3 nouvelles aides.

Les aides financières simplifiées (AFS) ont pour objectif de permettre aux petites entreprises, ciblées dans les priorités d'actions de la CARSAT, de réduire les risques à l’origine de leur sinistralité.

Les 3 nouvelles aides mises en place par la CARSAT sont les suivantes :

- Garage plus sûr, qui concerne les entreprises de moins de 20 salariés du secteur du commerce et de la réparation de véhicules automobiles. Elle soutient la prévention du risque chimique, et du risque TMS (Troubles Musculo-Squelettiques),
- Filmeuse +, qui concerne les entreprises de moins de 50 salariés  de la métallurgie, des industries des transports, de l'eau, du gaz, de l'électricité, du livre et de la communication, des services, commerces et industries de l'alimentation, des industries de la chimie, du caoutchouc, de la plasturgie, des industries du bois, de l'ameublement, du papier-carton, du textile, du vêtement, des cuirs et des peaux et des pierres et terres à feu, et du commerce non alimentaire. Il s'agit de prévenir les risques liés au filmage manuel des palettes,
- Stop essuyage, qui concerne les restaurants, café-tabac, hôtels avec ou sans restaurants et foyers, de moins de 50 salariés. Il s'agit de prévenir le risque de coupure lié à l'essuyage manuel des verre, ainsi que le risque TMS.

Ces 3 AFS sont à réserver avant le 15 juillet 2017.

Les AFS interviennent sous forme de subvention. Elles financent l'acquisition de matériels et équipements permettant de réduire les risques professionnels visés. Les subventions sont attribuées après signature d'une convention.

Les entreprises peuvent adresser leur demande de réservation à  : contratprevention@carsat-nordpicardie.fr

Pour en savoir plus :
- Fiche les-aides Garage plus sûr,
- Fiche les-aides Filmeuse +,
- Fiche les-aides Stop essuyage,
- Cahier des charges et formulaire de réservation - Garage plus sur,
- Cahier des charges et formulaire de réservation - Filmeuse +,
- Cahier des charges et formulaire de réservation - Stop essuyage.

2016-08-03 12:00:00

L’innovation en France, indicateurs de positionnement international

La C2IT a publié le rapport "L'innovation en France, indicateurs de positionnement international", qui a vocation à être un outil de benchmarking international de l’innovation et une analyse du positionnement international de la France dans le domaine de l’innovation.

Dans ce rapport, disponible en ligne, la France est comparée à des pays qui, comme elle, ont besoin d’asseoir leur potentiel de croissance sur l’économie de la connaissance. Avec cet objectif, huit pays ont été retenus pour constituer le référentiel de comparaison : Allemagne, Corée du Sud, États-Unis, Italie, Japon, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-08-03 12:00:00

Recharge des véhicules électriques obligatoire dans les nouveaux bâtiments construits à partir de 2017

Les demandes de permis de construire déposées à partir du 1er janvier 2017 doivent prévoir le câblage permettant le rechargement des voitures électriques et hybrides.

Tous les projets de construction neuve de bâtiments collectifs d'habitation, de bâtiments industriels, tertiaires ou accueillant un service public, de centres commerciaux ou de bureaux, équipés en places de stationnement, doivent comprendre l'installation, dans les parkings, d'un circuit électrique spécialisé pour permettre la recharge des véhicules électriques ou hybrides.

Le nombre minimal de places concernées est fixé selon la capacité d'accueil du parc de stationnement. Il doit y avoir au minimum une place câblée.

Les passages de câbles desservant les places de stationnement doivent être dimensionnés avec une section minimale de 100 mm.

Dans les villes de plus de 50 000 habitants, au moins 10 % de l'ensemble des places de parkings disponibles doivent être réservées aux véhicules électriques dans les bâtiments collectifs à usage résidentiel ou tertiaire.

Dans les habitations, l'installation des prises de recharge doit permettre le décompte individualisé de la consommation d'électricité.

Rappel : Les équipements de recharge de véhicules électriques ou hybrides sont déjà obligatoires dans les bâtiments de bureaux existants, équipés de places de stationnement destinées aux salariés, depuis 2015.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-08-03 12:00:00

Bientôt des places de stationnement vélo obligatoires pour les bâtiments neufs

Afin de favoriser les déplacements à vélo, tout bâtiment neuf, industriel, commercial (y compris les complexes de cinéma) ou accueillant un service public, comprenant des places de stationnement destinées aux employés ou à la clientèle, doit prévoir des infrastructures permettant le stationnement sécurisé des vélos. Cette obligation est applicable aux demandes de permis de construire qui seront déposées à partir de janvier 2017.

Cet espace doit être situé au rez-de-chaussée du bâtiment, au premier sous-sol ou même à l'extérieur du bâtiment, à condition qu'il soit couvert, clos et situé sur la même unité foncière que le bâtiment. Il peut être constitué de plusieurs emplacements situés à des endroits différents.

L'espace réservé aux vélos doit être surveillé ou comporter un système de fermeture sécurisé et des dispositifs fixes permettant de stabiliser et d'attacher les vélos par le cadre et au moins une roue.

La capacité de stationnement doit être en adéquation avec le nombre de personnes accueillies dans le bâtiment :
- dans les bâtiments de bureaux, la superficie du parc à vélos doit représenter 1,5 % de la surface de plancher,
- dans les bâtiments à usage industriel ou tertiaire, ou accueillant un service public, le nombre de places de vélo doit être calculé par rapport à 15 % de l'effectif total de salariés accueillis simultanément dans les bâtiments, sur déclaration du maître d'ouvrage,
- dans les bâtiments commerciaux, le nombre de places de vélo doit correspondre à 10 % du nombre de clients et de salariés accueillis simultanément, sur déclaration du maître d'ouvrage.

Par exemple, un bâtiment industriel accueillant 200 salariés doit comporter 30 places de stationnement pour vélos ; s'il s'agit de bureaux, dont la surface de plancher est de 10 000 m², le parc à vélos doit avoir une surface de 150 m² minimum.

Pour en savoir plus : cliquer ici

2016-07-19 09:00:00

Déchets de chantier : de nouvelles obligations pour les distributeurs

Les déchets issus des chantiers de BTP représentent 254 millions de tonnes par an. À partir de janvier 2017, tout distributeur de matériaux, produits et équipements de construction (BTP) à destination des professionnels devra s'organiser, en lien avec les pouvoirs publics, pour reprendre, sur ses sites de distribution ou à proximité, les déchets issus des produits qu'il vend et distribue.

Cette nouvelle obligation concerne tout exploitant d'un commerce de matériaux, produits et équipements de construction et de BTP, dont la surface de vente est supérieure ou égale à 400 m² et dont le chiffre d'affaires annuel est supérieur ou égal à 1 million d'€.

Elle ne concerne que la distribution réservée aux professionnels, et non la distribution ouverte aux particuliers. Les déchets repris peuvent être issus de la démolition, la réhabilitation ou la construction neuve.

La reprise des déchets de chantier ou de BTP devra être réalisée sur l'unité de distribution ou dans un rayon maximal de 10 km.

Dans le cas où la reprise s'effectuerait hors de l'unité de distribution, un affichage visible en magasin, et sur le site internet s'il existe, devra informer les producteurs ou les détenteurs de déchets de l'adresse où se situe le lieu de reprise de déchets.

Il est possible de mutualiser l'activité de reprise entre distributeurs ou avec une déchetterie communale ou professionnelle existante (en mutualisant les points de reprise notamment).

Les équipements électriques et électroniques ne sont pas concernés, étant déjà soumis à une obligation de reprise par les distributeurs.

A noter : la FFB a mis en place le site www.dechets-chantier.ffbatiment.fr qui recense les prestataires en capacité de collecter, recycler ou éliminer les déchets de chantier dans les meilleures conditions. L'application déchets BTP est également disponible sur smartphone.

Pour en savoir plus : cliquer ici